Accéder au contenu principal
Espace

Espace: décès de «l’afronaute» Mandla Maseko

Mandla Maseko, le 9 janvier 2014, lors d'une interview. Accrochées derrière lui, deux combinaisons spatiales de la NASA.
Mandla Maseko, le 9 janvier 2014, lors d'une interview. Accrochées derrière lui, deux combinaisons spatiales de la NASA. AFP PHOTO / ALEXANDER JOE ALEXANDER JOE

Il devait être le premier noir africain à voler dans l’espace. Le Sud-Africain Mandla Maseko est décédé, samedi 6 juillet au soir, dans un accident de moto, à l’âge de 30 ans. Il avait remporté, en 2013, le droit de voyager dans l’espace à bord du vaisseau spatial américain Lynx Mark. Un voyage que celui que l’on surnommait déjà « l’Afronaute » n’avait toujours pas effectué.

Publicité

Tout commence en 2013. Mandla Maseko, un Sud-Africain âgé d’une vingtaine d’années, s’inscrit à un concours organisé par la marque AXE baptisé « Axe Apollo Space Academy ». Le prix ? Un voyage d’une heure dans l’espace.

Issu d'une famille modeste, Mandla Maseko est disc-jockey à temps partiel. Cela n'empêche pas ce jeune passionné d'espace de tenter sa chance. Il est sélectionné avec 22 personnes parmi 1 million de candidats venus de 75 pays. Il obtient ainsi le droit d’effectuer un vol d'une heure à bord d'un vaisseau spatial américain.

À partir de là, la préparation est rude. Celui que l'on surnommait déjà « l'afronaute » subit plusieurs tests d’aptitude physiques et mentaux. Il passe une semaine à la Kennedy Space Academy, en Floride, où il s’entraîne dur: sauts en chute libre et vols à bord d'avions de combat, entre autres épreuves.

Son vol, prévu en 2015, n'avait finalement pas eu lieu et devait être reprogrammé. Mais dimanche, sa famille a annoncé son décès. Mandla Maseko est mort dans un accident de moto.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.