Accéder au contenu principal
République démocratique du Congo

RDC: un proche de Tshisekedi à Minembwe, sur le front d'un conflit oublié

Minembwe, dans la province du Sud-Kivu
Minembwe, dans la province du Sud-Kivu Google Maps

Les violences à Minembwe, dans la province du Sud-Kivu, ont déjà fait plusieurs dizaines de morts depuis mai, d’après la société civile. Après les opérations militaires lancées par l’armée, une délégation conduite par Vital Kamerhe s’est rendue sur place ce mardi.

Publicité

La mission conduite par Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, avait plusieurs objectifs. Sur le plan sécuritaire, il s’agissait de rassurer la population de Minembwe sur l’engagement du gouvernement dans la lutte contre l’insécurité dans cette région. Il a notamment annoncé des renforts militaires quelques jours après la mission effectuée dans la zone par le lieutenant général Gabriel Amisi Kumba, chef d’état-major général adjoint des Forces Armées de la RDC chargé des opérations et renseignements.

S’adressant à la population, Vital Kamerhe a lancé également un appel aux différents combattants. Il leur a demandé de déposer les armes et a promis que ceux qui se rendront volontairement ne seront pas arrêtés mais bénéficieront d’un encadrement pour leur réinsertion dans la société.

Sur le plan humanitaire, il a annoncé que le gouvernement a débloqué 550 000 USD qui seront destinés à l’achat et à la distribution de la nourriture pour les milliers de déplacés internes. Cette somme devra également contribuer à la reconstruction des maisons incendiées.

La délégation a insisté sur le processus de réconciliation entre les communautés.

►À lire aussi : RDC: l’appel du général Amisi aux populations de Minembwe

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.