Accéder au contenu principal
Bénin

Douze morts dans un naufrage au Bénin

Le lac Ahémé se situe au sud-ouest du Bénin, dans le département du Mono.
Le lac Ahémé se situe au sud-ouest du Bénin, dans le département du Mono. Adoscam/wikimedia

Le drame a eu lieu ce lundi 5 août sur le célèbre lac Ahémé, dans la commune de Bopa, à 83 kilomètres au sud-ouest de Cotonou. Le bilan s'élève à douze morts et cinq rescapés. Les recherches se sont poursuivies, ce matin, pour tenter de repêcher d'autres corps. La ville de Bopa est sous le choc.

Publicité

C’est un retour de marché qui s’est transformé en drame. Plusieurs passagers étaient venus s’approvisionner. Le voyage se fait toujours en barque et il faut traverser le lac Ahémé sur un peu moins de 3 kilomètres.

C’est à mi-chemin, selon plusieurs témoins, que l’accident fluvial s’est produit. Michel Agbeleme, premier adjoint au maire de Bopa, anonce un premier bilan. « Nous dénombrons douze morts. Cinq personnes ont survécu. Un des survivants est rentré à la maison, une dame est sous observation et trois autres personnes dont un bébé sont à l’hôpital », a-t-il précisé.

Un vent fort et une surcharge de la pirogue en cause

Faute de manifeste, il est impossible de dire combien de passagers la barque transportait.  Selon des sources RFI, sept corps sont déjà identifiés et le procureur a ordonné leur restitution aux familles.

Quant à l’accident, il résulterait de la conjonction de deux causes, selon le premier adjoint au maire : « Nous sommes dans une période où le vent est très fort actuellement et selon les informations recueillies, la barque était surchargée », a ajouté Michel Agbeleme.

Tous les récits et témoignages confirment la surcharge. À bord, il y avait des passagers, des sacs de céréales et une moto. Parmi les cinq rescapés, il y a Jean Dassou, un vrai miraculé, il a perdu sa femme et sa fille. La cour de sa concession ne désemplit pas. Figé est sur un banc et l’air sonné, il reçoit les condoléances des proches et des voisins.

Deux corps toujours recherchés

Selon plusieurs témoignages, deux corps sont encore engloutis sous les eaux. Les recherches de la brigade fluviale, pompiers et police, se sont révélées infructueuses, seule la barque qui a chaviré a été repêchée et ramenée sur la berge.

Les pêcheurs ont été les premiers secours à arriver sur les lieux. Les pompiers ont suivi et des nageurs sont arrivés en renfort de Cotonou. En signe de deuil et pour ne pas gêner les recherches, aucune pirogue n’a vogué sur le lac et aucun pécheur n’a jeté son filet ce mardi 6 août.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.