Accéder au contenu principal
Afrique du Sud / Coupe du monde de rugby 2019

Afrique du Sud: les Springboks accueillis en héros à l'aéroport de Johannesburg

Le capitaine des «Boks» Siya Kolisi, le trophée William Webb Ellis dans les mains, a fendu la foule venue accueillir ses héros à l'aéroport international de Johannesburg, ce mardi 5 novembre 2019.
Le capitaine des «Boks» Siya Kolisi, le trophée William Webb Ellis dans les mains, a fendu la foule venue accueillir ses héros à l'aéroport international de Johannesburg, ce mardi 5 novembre 2019. REUTERS/Mike Hutchings

Les Springboks, vainqueur de la Coupe du monde samedi dernier, sont rentrés du Japon ce mardi 5 novembre. Siya Kolisi et ses coéquipiers seront en tournée dans le pays toute cette fin de semaine. En attendant, ils ont présenté le trophée aux milliers de personnes réunies à l’aéroport de Johannesburg.

Publicité

Les joueurs des Springboks arrivent au compte goute à l’aéroport de Johannesburg pris d’assaut par les milliers de fans comme Duduzile : « Je suis trop heureuse, lance-t-elle. Ils ont réussi à rallier toute la nation derrière eux. Le pays ne fait qu’un. C’est tout ce que nous voulons, être ensemble, rassemblés dans une nation. »

Les milliers de Sud-Africains dont fait partie Shaun sont là depuis des heures, avec chants et danses pour patienter. Ici, le mot d’ordre, c’est l’unité.

À lire aussi : Mondial de rugby: l'Afrique du Sud sacrée face à l'Angleterre

« Aujourd’hui, c’est l’Afrique du Sud dont j’ai toujours rêvé, s'enthousiasme-t-il. C’est ce que l’on peut faire quand nous sommes ensemble, c’est ce que l’on peut voir après une victoire. Et regardez tous ces gens ensemble, de différentes couleurs de peau, différentes classes sociales. C’est la célébration de notre Afrique du Sud. »

La coqueluche de l’équipe, c’est évidemment le capitaine, le premier capitaine noir de l'histoire Siya Kolisi. Un exemple selon Asande :

« C’est un exemple pour tout le monde, en particulier pour les enfants défavorisés des townships qui n’ont pas les ressources nécessaires. D’avoir Siya Kolisi comme exemple, c’est quelque chose », estime-t-elle.

Siya Kolisi qui mènera les Springboks dans leur tournée nationale cette semaine, une copie conforme de la victoire de 1995 et des rêves de nation arc-en-ciel de Nelson Mandela.

À écouter et lire aussi : Springboks: la victoire regonfle le moral d’une Afrique du Sud en pleine crise

La Coupe de 1995 est de retour ! C’est pareil qu’il y a 25 ans. Ce que nous avons fait est magnifique. L’Afrique du Sud devient un pays plus mature et j’espère que ça va durer.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.