Accéder au contenu principal
Algérie

Algérie: interpellations au sein du Rassemblement action jeunesse

Des manifestants algériens se mobilisent pour réitérer leur opposition à la tenue de l'élection présidentielle, à Alger, ici le 15 novembre 2019.
Des manifestants algériens se mobilisent pour réitérer leur opposition à la tenue de l'élection présidentielle, à Alger, ici le 15 novembre 2019. RYAD KRAMDI / AFP

Deux membres du Rassemblement action jeunesse (RAJ) ont été inculpés dimanche d'atteinte à l'unité nationale et d'attroupement non autorisé. Parmi eux, le secrétaire général du RAJ, Fouad Ouicher, qui a été placé sous mandat de dépôt. Tous deux ont été arrêtés vendredi dans le cadre de la manifestation hebdomadaire à Alger. Ce n'est pas la première fois que des membres de cette association sont arrêtés.

Publicité

Une dizaine de membres du Rassemblement action jeunesse sont actuellement en détention en Algérie, dont son fondateur, son président, et maintenant donc son secrétaire général.

Ils font partie des dizaines de personnes, plus de 130 selon le dernier décompte du Comité national pour la libération des détenus, actuellement emprisonnées en lien avec le Hirak.

→ À lire aussi : Médias: RSF s'inquiète des pressions sur les journalistes en Algérie

Le RAJ est une association citoyenne, active auprès de la jeunesse algérienne.
Elle est également très active sur les réseaux sociaux, et dans les manifestations depuis le début du mouvement de contestation qui continue de se mobiliser contre la présidentielle du 12 décembre, et contre le système en place.

Certains observateurs expliquent que les membres du RAJ ont pu être considérés comme des leaders, notamment en raison de leurs interventions dans des débats ou dans des médias à l'étranger.

Des défenseurs des droits humains en Algérie affirment qu'à travers ces arrestations, c'est tout simplement la société civile qui est visée pour tenter de faire taire les voix discordantes, à l'approche du scrutin, citant des arrestations au sein d'autres organisations citoyennes.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.