Accéder au contenu principal
RDC

Beni: l'ONU et les autorités congolaises veulent collaborer plus étroitement

Jean-Pierre Lacroix a achevé ce dimanche 1er décembre sa mission dans la province du Nord-Kivu, où se sont déroulées des violences contre une base de la Monusco (image d'illustration)
Jean-Pierre Lacroix a achevé ce dimanche 1er décembre sa mission dans la province du Nord-Kivu, où se sont déroulées des violences contre une base de la Monusco (image d'illustration) ALBERT KAMBALE / AFP

Le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a achevé ce dimanche 1er décembre sa mission dans la province du Nord-Kivu où il a échangé avec de nombreuses autorités locales. Avec le gouverneur du Nord-Kivu, à Goma, l’ONU et les autorités congolaises ont annoncé le réajustement de la réponse contre les groupes armés dans le territoire de Beni.

Publicité

Avec les autorités militaires et civiles congolaises, Jean-Pierre Lacroix a discuté des changements à apporter à la réponse contre les groupes armés et particulièrement contre les combattants de la rébellion ougandaise de l’ADF. Les dirigeants congolais et ceux de l’ONU se sont accordés sur plusieurs points à modifier, parmi lesquelles la collaboration.

« Nous sommes convenus que les autorités du Nord-Kivu, la Monusco et le système des Nations unies travailleront ensemble de manière encore plus systématique pour améliorer notre action et pour parler à toutes les composantes de la société civile afin d’expliquer nos objectifs », a déclaré Jean-Pierre Lacroix.

Patrouilles mixtes

Sur le plan purement militaire, en plus de partage des renseignements et de l’appui logistique, la Monusco participera également à des actions de terrain aux côtés de l’armée congolaise.

« On a envisagé des patrouilles mixtes, a expliqué Carly Nzanzu gouverneur du Nord-Kivu. Comme autorité administrative, nous devons veiller sur ça. On ne peut faire la guerre sans regarder l’aspect restauration de l’autorité de l’État. »

L’ONU et les autorités congolaises ont également insisté sur la lutte contre l’impunité. Sur le plan de communication, il y aura davantage de moyens pour lutter contre les rumeurs, la désinformation et la manipulation de la population. La Monusco a même commencé à lancer une série de messages à kinande, l’une des langues les plus parlées à Beni.

Des attaques « planifiées »

De passage à Beni, Jean-Pierre Lacroix avait visité la base de la mission Onusienne qui a été saccagée, pillée et incendiée par des manifestants en colère. Ce dimanche, à la suite d’une réunion à Goma avec le gouverneur du Nord-Kivu, Jean-Pierre Lacroix a laissé entendre que cette attaque comme celle qui a eu lieu à Biakato contre les installations de la riposte contre Ebola ont été planifiées et financées.

Ces attaques ne sont pas spontanées. Elles ont été planifiées.

Jean-Pierre Lacroix : les attaques contre la Monusco et contre la réponse Ebola ont été «planifiées»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.