Accéder au contenu principal
République démocratique du Congo

RDC: Kinshasa sous la menace d’une coupure d’eau pendant les fêtes

Une rue de Kinshasa.
Une rue de Kinshasa. AFP PHOTO / PAPY MULONG

La capitale de la RDC risque d’être privée d’eau potable à partir de ce mardi 24 décembre et pendant les fêtes de fin d'année. C’est l’alerte lancée par l’intersyndicale des travailleurs de la Régideso, la société de distribution des eaux qui réclame à l’État congolais le paiement d’une partie de ses factures de consommation d’eau. Dans un communiqué publié ce dimanche 22 décembre, le ministère des Finances rassure : la dette sera payée.

Publicité

« Nous n'avons plus d'intrants de traitement d'eau, nos machines tombent en panne du jour au lendemain » et les salariés de la Regideso accusent « trois mois de retard de paiement des salaires », a expliqué l’intersyndicale des travailleurs de la Régideso. Elle se fait le porte-parole de cette entreprise qui accuse le ministre des Finances de ne pas payer les factures cumulées de consommation d'eau. Celles-ci atteindraient 5 millions de dollars américains, selon l’intersyndicale. Faux, rétorque Sele Yalaghuli, le ministre des Finances, qui chiffre à 2,7 millions ces factures, et 3 millions pour financer l’acquisition des intrants, le chlore et autres produits de traitement de l'eau.

Le ministre des Finances promet et accuse

Selon l’intersyndicale, le président de la République avait pourtant ordonné au gouvernement de payer ces sommes d'argent pour permettre à l'entreprise de continuer à travailler. Joint au téléphone, le ministre des Finances a promis de régler rapidement la situation, suivant les disponibilités de la trésorerie. L'eau, promet-il, ne sera pas coupée pendant les fêtes. Il reproche par ailleurs à la direction de la Regideso sa mauvaise gestion.

Mégapole d'environ 12 millions d'habitants, Kinshasa connaît souvent des problèmes d'approvisionnement en eau. Plusieurs quartiers ne sont pas du tout reliés au réseau de distribution de la Regideso. Certains habitants doivent recourir aux bornes fontaines construites par des ONG ou à l'eau des puits.

Selon la présidence congolaise, le chef de l'État Félix Tshisekedi doit procéder ce lundi à la pose de la première pierre pour la construction d'une nouvelle usine de production d'eau potable de la Régideso, d’une capacité de 110 000 m3 par jour, dans la commune de Ngaliema, à l’ouest de la capitale.

► À lire aussi: Polémique et reculade sur le budget de la fête de l’an 1 de Tshisekedi

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.