Accéder au contenu principal
République Démocratique du Congo

RDC: embarras de Lamuka après les propos polémiques d’Adolphe Muzito

De gauche à droite: Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Alan Doss (fondation Kofi Annan), Martin Fayulu, Freddy Matungulu, Felix Tshisekedi, Moïse Katumbi et Vital Kamerhe. Genève, 11 novembre 2018.
De gauche à droite: Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Alan Doss (fondation Kofi Annan), Martin Fayulu, Freddy Matungulu, Felix Tshisekedi, Moïse Katumbi et Vital Kamerhe. Genève, 11 novembre 2018. Fabrice COFFRINI / AFP

Embarras au sein de la coalition Lamuka, qui réunit les poids lourds de l'opposition congolaise, après les propos polémiques de l'ancien Premier ministre Adolphe Muzito sur le Rwanda. Deux autres leaders de la plateforme, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, s’en sont très vite désolidarisés.

Publicité

Les propos très virulents d'Adolphe Muzito ont visiblement jeté un froid au sein de la plateforme Lamuka. Dans leur communiqué conjoint, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi se sont dit « surpris » par la « thèse perfide » défendue par l'actuel coordinateur de la plateforme de l'opposition.

Adolphe Muzito, qui propose de « menacer » le Rwanda pour ramener la paix à l'est de la RDC, a confirmé que ses propos « n'engagent que [lui] », alors que Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi souhaitent le voir « revenir » sur ses déclarations.

Pas de commentaire de Martin Fayulu

Ce mardi, Adolphe Muzito s'est envolé pour Beni, où il va passer Noël avec l'ancien candidat à la présidentielle Martin Fayulu, également membre de Lamuka. Joint par téléphone, celui-ci n'a pas souhaité s'exprimer sur les propos polémiques de son compagnon de voyage.

« Je ne veux pas me précipiter pour faire des commentaires », a-t-il indiqué, tout en précisant qu'il n'y a pas, selon lui, « de dissensions au sein de Lamuka ». 

Côté rwandais, le secrétaire d'État aux Affaires étrangères Olivier Nduhungirehe assure « ne pas accorder beaucoup d'importance » à ces commentaires. Mais sur Twitter, il tacle sévèrement Adolphe Muzito, invité à « rétablir la paix avec une entité nommée Raison » et à « occuper un territoire nommé Cerveau ». Et le conclut le secrétaire d'État rwandais de conclure : « Ce serait déjà un bel exploit ! »

À lire aussi : RDC: Adolphe Muzito prend la direction de la coalition Lamuka pour trois mois

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.