Accéder au contenu principal
Rwanda

Rwanda: où vivent les ex-rebelles CNRD et leurs proches rapatriés de RDC?

Des réfugiés rwandais dans le camp de Nyamunyunyi, en RDC, décembre 2019, dans l'attente d'être rapatriés au Rwanda (image d'illustration).
Des réfugiés rwandais dans le camp de Nyamunyunyi, en RDC, décembre 2019, dans l'attente d'être rapatriés au Rwanda (image d'illustration). RFI/William Basimike

Il y a une semaine, 71 rebelles rwandais membres du groupe armé CNRD et 1471 de leurs proches étaient rapatriés au Rwanda. Ils avaient été capturés dans l’Est de la RDC par les forces armées congolaises plusieurs semaines. Où vivent-ils désormais ? Et dans quelles conditions ?

Publicité

Les rebelles et leurs proches ont tous été regroupés dans le centre de transit de Nyarushishi dans le district de Rusizi. La grande majorité de ces 1 500 personnes sont des enfants en bas-âge. Beaucoup sont arrivés très affaiblis et certains seraient atteints de maladies pulmonaires. Un enfant arrivé décédé samedi dernier a été enterré en début de semaine.

Les personnes malades reçoivent les traitements appropriés et leur état serait en constante amélioration assure Séraphine Mukantabana, la présidente de la commission de démobilisation et de réintégration qui gère le camp. « Il n’y a pas de problème de santé majeure », ajoute-t-elle. A l’en croire, les rebelles et leurs dépendants vivent désormais dans des conditions normales.

La capacité d’accueil du centre de Nyarushishi n’est pourtant que de 700 places. Or, ils seraient au total 1 900 à y vivre actuellement. Car avant ces 1 500 personnes, 352 rapatriés volontaires étaient arrivés ici début décembre. Des personnes reconnues comme réfugiées en RDC et qui ont choisi de revenir au Rwanda.

Face à cette surpopulation, le HCR dit avoir demandé aux autorités rwandaises qu’elles transfèrent ces derniers dans un autre centre. Les rebelles et leurs proches devraient rester dans ce centre de transit encore au moins deux semaines, avant d'être renvoyés dans leurs communautés respectives.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.