Accéder au contenu principal
Togo

Togo: les autorités interdisent une manifestation de la société civile

Des policiers togolais surveillent une manifestation à Lomé le 20 janvier 2018. (image d'illustration)
Des policiers togolais surveillent une manifestation à Lomé le 20 janvier 2018. (image d'illustration) Yanick Folly / AFP

Une manifestation de la société civile a été interdite samedi 28 décembre par les autorités. Une demande officielle avait été déposée par l'association « Action Sud ». Le mot d'ordre de cette mobilisation était de demander la « libération de citoyens arrêtés lors de manifestations publiques ».

Publicité

Jeudi 26 décembre, Foly Satchivi, dirigeant d’une autre association, « En aucun cas », a tenu une conférence de presse pour inviter à la mobilisation à l'occasion de ce rassemblement. Selon Foly Satchivi, la manifestation ne souffrait d'aucun problème, les intentions étaient belle et bien claire dans la lettre d'information.

Dans la lettre que nous lui avons envoyée [au ministre de l’Administration territoriale], nous avons clairement dit que nous demandons la libération de toutes les personnes arrêtées dans le cadre des manifestations publiques pacifiques. Et le second objectif est que nous demandons, par cette manifestation, que le chef de l’Etat soit à l’écoute des aspirations du peuple togolais.(…) La lettre était très claire.

Les organisateurs estiment qu'il s'agit d'un simple prétexte pour les bâillonner. Mais selon les autorités, il y avait un agenda caché derrière la manifestation de samedi. Le ministère estime également qu' « En aucun cas » n'est pas association légale et que d'autre part, les dirigeants d'Action Sud ne se sont pas présentés au ministère pour une réunion préparatoire. Pour ces motifs, les autorités ont donc interdit cette manifestation.

Nous n’avons pas reçu de déclaration de manifestation de l’association "En aucun cas" et même si on avait reçu cette demande, l’association "En aucun cas" n’a même pas été enregistrée au ministère de l’Administration territoriale. Et à la conférence de presse que monsieur Satchivi a animé, il dit que l’objet de la manifestation est pour des réclamations d’ordre politique. Mais ce n’était pas l’objet de la déclaration préalable qu’on nous a envoyé.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.