Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

Afrique du Sud: les difficultés financières plombent toujours l'ANC

Les caisses de l'ANC du président Cyril Ramaphosa se videraient petit à petit (image d'illustration)
Les caisses de l'ANC du président Cyril Ramaphosa se videraient petit à petit (image d'illustration) REUTERS/Mike Hutchings

Les salariés de l’ANC sont en colère. Leurs salaires de décembre n’ont pas été versés ou sont arrivés en retard pour certains. Leurs augmentations pour 2020 ont elles tout simplement été annulées. Les caisses de l'ANC du président Cyril Ramaphosa se videraient petit à petit, mais le parti se veut rassurant.

Publicité

Le parti au pouvoir se serait bien passé de ce petit couac pendant les vacances de Noël. Des centaines de salaires non payés, d’autres payés en retard et en prime l’absence de l’augmentation promise pour l’an prochain.

C’est l’un des cadres du parti qui a tiré la sonnette d’alarme, ou plutôt un ancien cadre du parti, Carl Niehaus, un proche de Jacob Zuma. Il a déclaré que son Noël avait été gâché par ce défaut de paiement. D’autres salariés ne cachent pas leur nervosité avant le versement du mois de janvier.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive, a déclaré le porte-parole du parti, qui tente d’éteindre l’incendie. Les mauvais résultats de l’ANC aux dernières élections ont découragé plusieurs donateurs importants de renouveler leurs financements… De quoi déstabiliser des caisses déjà fragiles. Le parti accumulait 13 millions d’euros de dette il y a deux ans.

Reste que cette affaire fait tache alors que les témoignages se succèdent devant la commission d’enquête sur la corruption à la tête de l’État. Des dignitaires de l’ANC auraient reçu des millions d’euros de pots-de-vin en échange de multiples contrats.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.