Accéder au contenu principal
Ouganda

Ouganda: Yoweri Museveni marche dans la jungle sur les pas de son ex-guérilla

Le président ougandais Yoweri Museveni (avec le bâton) lors du premier jour d'une marche de six jours à Galamba, le 4 janvier 2020.
Le président ougandais Yoweri Museveni (avec le bâton) lors du premier jour d'une marche de six jours à Galamba, le 4 janvier 2020. Hajarah Nalwadda / AFP

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a commencé ce samedi 4 janvier une marche dans la jungle sur les pas des combattants de l'Armée de résistance nationale, avec qui il a conquis le pouvoir il y a plus de 30 ans.

Publicité

Bâton à la main, Yoweri Museveni ouvre la marche sur les photos publiées sur les réseaux sociaux. Coup d'envoi d'un périple de six jours. 195 km, selon son porte-parole, de Galamba, au nord de Kampala à Birembo, au sud de la capitale. « Un voyage dans le passé, pour apprécier le présent », explique-t-il.

Le groupe emprunte la route suivie par l'Armée de résistance nationale, lorsque le président a pris le pouvoir en 1986, en chassant Milton Obote. Yoweri Museveni est au pouvoir depuis. Il a officiellement été élu à quatre reprises. La Constitution ayant été modifiée récemment, afin de supprimer la limite d'âge pour les présidents, il a le droit de briguer un nouveau mandat l'an prochain.

En Ouganda, la moitié de la population, âgée de moins de 16 ans, n'a pas connu cet épisode, régulièrement utilisé comme référence dans la rhétorique présidentielle.

Les opposants, dont le député Bobi Wine, 37 ans, qui a annoncé son intention de se porter candidat en 2021, voient cette marche comme une opération électorale. « Au lieu de dépenser l'argent des contribuables sur ce genre de périple, affirme-t-il, Museveni devrait savoir qu'il est temps de quitter le pouvoir ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.