Accéder au contenu principal
Togo

Togo: la Céni annonce le dépôt de dix candidatures pour la présidentielle

Une rue de Lomé, en janvier 2014 (image d'illustration).
Une rue de Lomé, en janvier 2014 (image d'illustration). Godong/Universal Images Group via Getty Images

Depuis mercredi à minuit, la Commission électorale nationale indépendante qui organise et supervise le scrutin présidentiel prévu le 22 février prochain, en clôturant le dépôt des candidatures, a annoncé avoir reçu 10 dossiers. On y trouve neuf hommes et une femme qui comptent solliciter le suffrage des Togolais au premier tour.

Publicité

Dans l’ordre de dépôt des dossiers, sont en tête les deux principaux adversaires du scrutin d’il y a cinq ans : Jean-Pierre Fabre et Faure Essozimna Gnassingbé. L’un défendra l’alternance, l’autre son bilan de 15 ans de pouvoir et son programme national de développement qui va de 2018-2022.

Suivent Aubin Thon Kodjovi, venu de la diaspora, Gabriel Agbéyomé Kodjo. Il a le soutien de l’ancien archevêque de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro.

Viennent ensuite William Kouessan, Komi Wolou, Aimé Gogué, trois anciens camarades de la Coalition des 14, ils se sont affranchis pour rouler en solo.

Tchassona Traoré est investi par son parti. Le jeune Innocent Kagbara, député, y va pour la première fois après d’infructueuses tentatives de son père.

Enfin, la seule femme des dix, Afiwa Kpetigo, pas très connue, elle va jouer la carte du genre.

De grands absents tout de même sont également notés, le patriarche Gilchrist Olympio, Yaovi Agboyibor et le sulfureux Tikpi Salifou Atchadam du PNP.

Le premier usé par l’âge parle de moins en moins, le second a suspendu sa participation au processus électoral en cours, et le dernier en clandestinité depuis la crise d’août 2017, appelle ses partisans au boycott du scrutin.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.