Accéder au contenu principal
Algérie

Algérie: en 2019, les blocages d'internet ont coûté très cher à l'économie

Un cyber-café en 1998 à Alger. (Image d'illustration)
Un cyber-café en 1998 à Alger. (Image d'illustration) AFP

Les blocages d'internet dans le monde coûtent cher et l'Algérie en fait les frais. Le pays a perdu 180 millions d'euros en 2019 en raison des coupures de réseau, d'après une étude réalisée par le site internet TOP10VPN.

Publicité

Les blocages d'internet imposés par les autorités algériennes en 2019 ont duré quarante-sept heures, auxquelles il faut ajouter trois heures de blocage de la plate-forme YouTube en août suite à la publication d'une vidéo dirigée contre l'ancien leader militaire Gaïd Salah.

L'épisode le plus important reste celui de septembre dernier. Internet a été bloqué en même temps que l'annonce de la tenue d'une nouvelle élection présidentielle pour décembre 2019. Le blocage a duré trente-six heures et a coûté à l'Algérie 137 millions d'euros.

L'étude de TOP10VPN s'est appuyée sur des indicateurs clés de l'économie numérique. « On prend en considération la taille de l'économie et des transactions en ligne, explique le chercheur Simon Migliano, auteur de cette étude. En Algérie, il y a beaucoup de transactions sur internet. Même les petits commerces dépendent des paiements en ligne. Les blocages affectent tout cela et aussi la circulation d'argent liquide. Si on ne peut pas concrètement accéder à l'argent ou le retirer, on ne peut pas l'utiliser. C'est un moyen pour le gouvernement de restaurer l'ordre, de garder le contrôle, en cas de risques ou de protestations populaires ».

Garder le contrôle coûte pourtant cher aux autorités algériennes. Rien qu'une heure de blocage vaut 500 millions de dinars, l'équivalent de presque 4 millions d'euros.

► À (ré)écouter aussi Couper internet, une option de plus en plus souvent utilisée pour réprimer des mouvements sociaux

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.