Accéder au contenu principal
Gabon/Angola

Le président angolais au Gabon avec la réforme de la CEEAC en ligne de mire

C'est le ministre angolais des Affaires étrangères Manuel Domingos Augusto qui a répondu aux questions de la presse.
C'est le ministre angolais des Affaires étrangères Manuel Domingos Augusto qui a répondu aux questions de la presse. JIM WATSON / AFP

Ali Bongo a reçu jeudi 16 janvier la visite de son homologue angolais, João Lourenço. Pour cette première visite depuis son élection à la présidence angolaise, le président Lourenço semble vouloir lancer une offensive diplomatique en Afrique centrale.

Publicité

Durant son séjour en terre gabonaise, João Lourenço n’a pas publiquement pris la parole. C’est son ministre des Affaires étrangères, Manuel Domingos Augusto qui a répondu aux questions de la presse.

Il a indiqué que son président est venu à Libreville pour examiner avec Ali Bongo les conditions d’application des réformes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Le 18 décembre dernier, les chefs d’État membres de la CEEAC ont décidé de réformer cette institution afin de booster l’intégration régionale qui accuse un très grand retard par rapport à d’autres régions d’Afrique.

Selon ces réformes, l’Angola sera le premier pays qui occupera le nouveau poste de président de la Commission de la CEEAC. A ce titre, Luanda a versé plusieurs milliards de francs CFA d’arriérés de cotisations statutaires pour donner l’exemple.

Durant son mandat de cinq ans, l’Angola mise sur la construction des routes inter-États et la libre circulation des biens et des personnes.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.