Accéder au contenu principal
Algérie

Algérie: le président Tebboune tente de prouver sa volonté de réformer

Le nouveau président algérien, Abdelmadjid Tebboune, lors de sa prestation de serment à Alger, le 19 décembre 2019 (image d'illustration).
Le nouveau président algérien, Abdelmadjid Tebboune, lors de sa prestation de serment à Alger, le 19 décembre 2019 (image d'illustration). RYAD KRAMDI / AFP

En Algérie, le deuxième Conseil des ministres depuis l’élection du président, le 12 décembre, a eu lieu samedi 18 janvier. Dimanche, les autorités en ont publié le compte-rendu. Objectif : tracer les grandes lignes du programme du mandat du président. Abdelmadjid Tebboune tente de prouver sa volonté de réformer.

Publicité

Rompre avec les pratiques du passé et réduire les importations. Cela semble être les deux principaux objectifs des autorités, dans le communiqué publié après le Conseil des ministres de ce samedi.

Le président Abdelmadjid Tebboune a dégagé une série de priorités, qui seront formalisées ensuite dans un programme qui devra être validé par le Parlement. Six secteurs sont concernés : l’industrie, l’agriculture, l’habitat, le commerce, la santé et la micro-entreprise.

Certaines promesses semblent répondre à des critiques prégnantes depuis plusieurs années. Abdelmadjid Tebboune demande au gouvernement de trouver des solutions pour la pénurie de lait, de prévoir la construction d’un million de logements d’ici cinq ans ou d’améliorer l’accueil dans les services d’urgence et les services de maternité dans le pays.

Comme lors de son discours d’investiture, le président veut montrer qu’il est à l’écoute des préoccupations de la société. La philosophie des réformes proposée reste très similaire à celle du dernier mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.