Accéder au contenu principal

Bénin: les employés de Soleil FM licenciés, la radio réduite au silence

Centre-ville de Cotonou, au Bénin.
Centre-ville de Cotonou, au Bénin. Wikimedia/Raziax

Les 41 employés de la radio privée Soleil FM, propriété de l'opposant en exil Sébastien Ajavon, ont reçu la notification de leur licenciement mardi 22 janvier. La diffusion de la radio avait été suspendue mi-décembre et jusqu'à nouvel ordre par la Haute Autorité de l'audiovisuel et de la communication, la HAAC, car sa licence était arrivée à expiration.

Publicité

Après plusieurs semaines de silence, la voix de Soleil FM s'est définitivement éteinte au Bénin. Sa licence était arrivée à expiration, et sa demande de renouvellement n'a pas abouti. « Le promoteur qui n’est autre que Sébastien Ajavon est actuellement en exil à Paris. La HAAC a exigé qu’il soit là, que ce soit lui-même qui vienne signer la convention », nous explique Virgile Ahouansè, journaliste et délégué du personnel de Soleil FM.

►À lire aussi : Bénin: Amnesty International inquiète pour la liberté d’expression et des médias

Faute d'activité, l'employeur a finalement décidé de licencier tous ses employés, faute d'activité. La présidente de l'Union des professionnels des médias du Bénin, Zakhiat Latoundi regrette que la Haute Autorité de l'audiovisuel et de la communication soit restée inflexible.

« Pour nous, la Haute autorité devrait pouvoir trouver un compromis, parce que la Haute autorité est là pour garantir aussi la liberté de presse et d’expression. Donc, on ne saurait penser que la Haute autorité va rester dans une position qui participe ou promeut la fermeture d’espace d’expression de liberté », regrette t-elle.

Cette semaine, l'ONG Amnesty international a dénoncé le « climat de censure et de peur qui règne » au sein de la presse béninoise et les pressions exercées sur « ceux qui expriment des opinions divergentes ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.