Accéder au contenu principal

Sénégal: à quoi ressemblera Dakar en 2035?

Le phare des Mamelles est le point culminant de Dakar. La nuit venue, sa lumière brille à 147 mètres au dessus du niveau de la mer et est visible à une cinquantaine de kilomètres à la ronde.
Le phare des Mamelles est le point culminant de Dakar. La nuit venue, sa lumière brille à 147 mètres au dessus du niveau de la mer et est visible à une cinquantaine de kilomètres à la ronde. William de Lesseux/RFI

Le plan d’aménagement de la capitale sénégalaise et de sa banlieue a été présenté ce lundi 17 février. Le ministre de l’Urbanisme, Abdou Karim Fofana, se projette dans quinze ans. Principal défi : l’étalement urbain et surtout l’accroissement démographique, deux données qui vont changer le visage de la ville. La population va plus que doubler.

Publicité

Avec notre correspondant à Dakar,  William de Lesseux

Près de sept millions de dakarois contre un peu plus de trois millions aujourd’hui. Le Dakar du futur va devoir absorber ces quatre millions d’habitants de plus, dans un espace déjà bien occupé.

Ce que voient les urbanistes, c’est le développement inévitable de la ville à partir de la capitale et de ses banlieues existantes. Expansion vers le littoral au sud-est et à l’est vers la ville de Thiès. C’est mécanique : les habitations et les infrastructures vont se construire le long de l’autoroute, comme une tâche d’huile qui a déjà commencé son étalement.

Avec la ville nouvelle et le pôle de Diamniadio - pour l’instant au stade embryonnaire - les autorités misent beaucoup sur ce projet-phare du président Macky Sall. Elles prévoient même, sur les cartes, que le pôle Diamniadio accueille l’équivalent de la moitié des habitants de Dakar.

Tout cela dessine le portrait d’une ville saturée, presque une mégalopole et il faudra bien, par conséquent, libérer des espaces. Certaines fonctions disparaîtront ou bien seront regroupées ou encore reléguées plus loin. Par exemple, la gigantesque décharge de Mbeubeuss, à l’est, sera fermée, d’après les plans du ministère.

À lire aussi: « Sénégal: alerte à la pollution à Dakar »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.