Accéder au contenu principal

Le président Macky Sall pose la première pierre du futur stade du Sénégal

Le président Macky Sall pose la première pierre du futur stade du Sénégal, le 20 février 2020.
Le président Macky Sall pose la première pierre du futur stade du Sénégal, le 20 février 2020. JOHN WESSELS / AFP

Le président sénégalais Macky Sall a lancé le 20 février dans la nouvelle ville de Diamnadio, près de Dakar, les travaux d'un stade de 50 000 places. D'un coût de 238 millions d'euros, il s'agit de l'une des infrastructures devant accueillir les Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2022, prévus pour la première fois en Afrique.

Publicité

De notre correspondante,

Ce 20 février, le président sénégalais a donné le coup d’envoi du chantier du futur « Stade du Sénégal » en présence de membres du gouvernement et de personnalités du sport, comme l’ex-footballeur international sénégalais El Hadj Diouf ou Fatma Samba Diouf Samoura, secrétaire générale de la FIFA.

Devant un public tout en cris et en musique, les trois écrans géants ont projeté en rafale les images de la structure carrée et alvéolée du futur « stade du Sénégal ». Dans son habituel costume bleu foncé et une pelle à la main, Macky Sall a assuré que le Sénégal devait se donner les moyens de ses ambitions sportives. « Ce stade, j’ai eu l’ambition de le réaliser au lendemain du match Sénégal-Pologne en Coupe du monde au Spartak de Moscou, a-t-il déclaré. C’était un prix important. J’ai considéré que la jeunesse sénégalaise et le sport sénégalais n’avaient pas de prix ».

Objectif 2022

Cette jeunesse pourra faire ses armes ici à l’occasion des Jeux olympiques de la Jeunesse que Dakar accueillera en 2022. « Ce futur temple du sport contribuera à faire de cette ville de Diamnadio un pôle de référence à l’échelle africaine et mondiale », estime Mamadou Diagna Ndiaye, président du Comité national olympique sénégalais. Pour ce projet ambitieux, Macky Sall a appelé le ministre des Sports et la Fédération sénégalaise de football à obtenir l’organisation d’une Coupe d’Afrique des nations d’ici quatre ans.

Situé à quelques centaines de mètres du Dakar Arena, autre projet d’infrastructure sportive phare du mandat de Macky Sall, le complexe comprendra un terrain de football aux normes de la FIFA, des tribunes pouvant accueillir jusqu’à 50 000 spectateurs, deux terrains d’entraînement,ainsi qu'une piste d’athlétisme. Avec ce stade olympique, dont le chantier a été confié à la société turque Summa pour un montant de 238 millions d’euros, le Sénégal espère se propulser sur la scène sportive mondiale.

► À lire aussi : Sénégal: des Jeux olympiques de la jeunesse du 22 octobre au 9 novembre 2022

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.