Accéder au contenu principal

Coronavirus: la China Southern Airlines atterrit à Nairobi, colère et inquiétude au Kenya

Un Airbus A380 de la China Southern Airlines le 14 octobre 2011.
Un Airbus A380 de la China Southern Airlines le 14 octobre 2011. AFP/ PASCAL PAVANI

Après avoir suspendu ses vols pendant une quinzaine de jours pour tenter de limiter la propagation du virus, la compagnie China Southern Airlines a repris les liaisons aériennes entre la Chine et le Kenya. Mercredi, un avion en provenance de Guangzhou a atterri à l'aéroport international Jomo Kenyatta. Une décision qui provoque la polémique, alors que le virus gagne du terrain partout dans le monde.

Publicité

L'image de cet avion a fait le tour des réseaux sociaux au Kenya. À son bord 329 passagers. Pour la plupart des ressortissants chinois. Selon le ministère kényan de la Santé et l'ambassade de Chine, toutes les précautions ont été prises. Et ils recommandent aux voyageurs de se mettre en auto-quarantaine. C'est justement cette notion d'auto-quarantaine, évoquée sans aucune précision, qui a mis le feu aux poudres.

Les Kényans s'insurgent sur Twitter avec le hashtag #Stop aux vols entre la Chine et le Kenya. Parmi les messages, on peut lire par exemple : « arrêtez de jouer avec la vie des Kényans » ou encore « notre santé compte ». Une pétition a aussi été lancée pour réclamer l'arrêt complet des liaisons aériennes entre les deux pays. Et en moins de 24 heures, elle a réuni plus de 10 000 signatures.

Pour éteindre la polémique, le ministère de la Santé a dû réagir publiquement ce jeudi. Selon son secrétaire administratif principal, Rashid Aman, pas de raisons de céder à la panique et rappelle que la Chine n'est pas le seul pays concerné par le coronavirus.

Un communiqué détaille les mesures prises. Ainsi les autorités montrent donc qu'elles peuvent faire face à une possible contagion dans ce pays où 17 cas suspects, finalement négatifs, ont déjà été recensés.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.