Accéder au contenu principal

Madagascar: arrivée de trois locomotives de seconde main pour la FCE

Une rame du train Fianarantsoa-Côte Est à Madagascar.
Une rame du train Fianarantsoa-Côte Est à Madagascar. RFI/Sarah Tetaud

À Madagascar, c’est une livraison qui devrait bientôt changer le quotidien de milliers d’habitants. Vendredi 13 mars 2020, trois locomotives espagnoles de seconde main, sont arrivées par bateau dans le grand port de Tamatave. Elles sont destinées à la FCE, la ligne Fianarantsoa Côte-Est, la seule ligne de marchandises et de voyageurs encore en activité dans le pays qui relie la ville des Hauts-Plateaux à la cité côtière de Manakara.

Publicité

De notre envoyée spéciale à Fianarantsoa,

Véritable cordon ombilical d’une région enclavée, la ligne Fianarantsoa Côte-Est – d’une distance de 163km- tourne néanmoins au ralenti depuis plusieurs années, du fait des avaries à répétition de sa seule locomotive. Une vieille dame âgée de près de 40 ans, qu’il était temps de remplacer.

En ce mardi matin de février, les ouvriers s’attèlent à remplacer les culasses de la locomotive. Le train accuse déjà 6h de retard. Dans le hall de la gare, les voyageurs, habitués aux pannes récurrentes, patientent dans le calme.

Manque à gagner

Après 8h de réparation, le train partira finalement pour faire demi-tour 20 km plus tard en raison d’une nouvelle panne moteur. Trop risqué de continuer le trajet avec seulement deux moteurs de traction sur quatre opérationnels.

C’est un manque à gagner immense pour cet opérateur touristique qui devait réceptionner des touristes en gare d’arrivée.

« En ce moment, une fois sur cinq, le train n’arrive pas à destination. Tu perds sur les prestations, les chambres, les excursions, la location du 4x4. Moi mardi, j’ai perdu 700 000 ariary (170€) avec le train qui n’est jamais arrivé. Nous à Manakara, on attend beaucoup de ces locomotives qui vont arriver parce que ça va régénérer la ville et toute la région de Fianarantsoa jusqu’à Manakara. Ca va faire du bien aux autochtones comme aux touristes ! »

« On espère bien gagner beaucoup d’argent »

Un sentiment partagé par Jean-Dauphin Ramonjarsolo, le directeur de la FCE qui imagine déjà la nouvelle vie de sa ligne grâce à la concrétisation de cette promesse présidentielle. « Avec ces 3 locomotives, on va revenir à une exploitation adéquate de la FCE parce que en principe on ne devrait pas exploiter une ligne avec une seule locomotive sans avoir une locomotive de rechange au cas où l’on ait des problèmes sur la ligne. On va faire un train express le jeudi et le vendredi où il n’y aura que des rames voyageurs. Les voyageurs avec leur valise qui voyageront plus tranquillement et plus rapidement sans avoir de chargement et de déchargement de marchandises durant leur trajet. On espère bien gagner beaucoup d’argent et investir ensuite dans de nouveaux matériels. Donc on a vraiment hâte de recevoir ces locomotives pour revenir à une vie normale de ce chemin de fer ! »

L’acheminement des trois locomotives entre Tamatave et Fianarantsoa devrait prendre encore plusieurs semaines. Des travaux sur ces motrices doivent aussi être réalisés afin qu’elles puissent s’adapter à l’écartement spécifique des rails de cette ligne mythique.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.