Accéder au contenu principal

Coronavirus: la fondation du milliardaire chinois Jack Ma livre du matériel à l'Afrique

La fondation du milliardaire chinois Jack Ma a livré 5,4 millions de masques, un peu plus d'1 million de kits de test. Mais aussi des dizaines de milliers de tenues de protection à l'Ethiopie, ce dimanche 22 mars.
La fondation du milliardaire chinois Jack Ma a livré 5,4 millions de masques, un peu plus d'1 million de kits de test. Mais aussi des dizaines de milliers de tenues de protection à l'Ethiopie, ce dimanche 22 mars. REUTERS/Tiksa Negeri

Alors que la Chine n'enregistre quasiment plus que des cas importés de l'étranger, Pékin se place en tête de la lutte contre la propagation de la pandémie. Et l'Afrique fait partie des priorités. L'Union africaine avait annoncé jeudi 19 mars l'arrivée prochaine de 10 000 kits de test donnés par le gouvernement chinois. Et le géant du numérique Alibaba a promis de livrer à chaque pays du continent 20 000 kits et du matériel de prévention.

Publicité

Avec notre correspondant à Addis-Abeba,Vincent Dublange

Une partie de la cargaison est arrivée dimanche 22 mars à Addis-Abeba, en Éthiopie. Un avion cargo d'Ethiopian Airlines a transporté le précieux chargement. Il contenait 5,4millions de masque et, un peu plus d'un million de kits de test. Mais aussi des dizaines de milliers de tenues de protection.

En tout, chaque État africain doit recevoir 20 000 tests, 100 000 masques et un millier de tenues. La distribution commencera par les pays les plus exposés au Covid-19, explique la fondation Jack Ma. Le milliardaire chinois Jack Ma est le fondateur du géant du commerce électronique, Alibaba. Sa fondation ainsi que celle de son entreprise sont à la manœuvre.

La livraison est le résultat d'un accord trouvé avec le Premier ministre Abiy Ahmed il y a huit jours. Alibaba a récemment ouvert une plate-forme logistique dans la capitale éthiopienne. Elle va servir de point d'ancrage pour mieux distribuer le matériel. « Plus vite nous irons, plus vite nous aiderons » résumait dimanche la fondation chinoise.

« Plus de masques ne veut pas dire plus de tests »

600 000 masques supplémentaires doivent arriver dans les prochaines semaines. Mais attention, « plus de masques ne veut pas dire plus de tests » a prévenu le centre de prévention et de contrôle des maladies de l'Union africaine. Ils doivent être réservés aux personnes présentant des symptômes.

À partir de ce lundi 23 mars, les personnes entrant dans le pays devront se soumettre à une quarantaine de 14 jours à leurs frais. Les écoles sont fermées pour encore une semaine, les bars et les discothèques également pour une durée indéterminée et les grands rassemblements sont interdits. Ethiopian Airlines a cessé ses vols vers 30 destinations.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.