Accéder au contenu principal

Coronavirus en RDC: la province du Haut-Katanga en confinement total pour deux jours

Centre-ville de Lubumbashi, en République démocratique du Congo. (Image d'illustration)
Centre-ville de Lubumbashi, en République démocratique du Congo. (Image d'illustration) Wikimedia Commons CC BY-SA 2.5 Oasisk

Le gouverneur de province a annoncé cette mesure, dimanche 22 mars au soir, après que les services sanitaires aient détecté deux cas de coronavirus parmi les passagers d’un vol Congo Airways. L’avion transportait au total 75 passagers, selon les autorités provinciales.

Publicité

Avec notre correspondante à Lubumbashi, Denise Maheho

L’annonce du gouverneur de la province du Haut-Katanga a été faite dimanche soir sur la radio et télévision nationale. Jacques Kyabula Katwe a déclaré que deux cas positifs de coronavirus ont été détectés sur les passagers arrivés de Kinshasa dans la journée. Étant donné que 73 autres passagers doivent être retrouvés et identifiés, le gouverneur a décrété deux jours de confinement total sur toute l’étendue de la province.

Et pour faire appliquer cette mesure, des militaires et des policiers ont été déployés dans plusieurs quartiers du centre-ville de Lubumbashi. Tous les véhicules, même les transports en commun, sont priés de rebrousser chemin. Les rues sont ainsi désertes. Tous les magasins, marchés, boutiques et commerces sont fermés.

Les Lushois sont tous appelés à rester à la maison. Pour la plupart d’entre eux, cette mesure est salutaire. Mais certains parmi les habitants affirment qu’ils n’ont pas pu faire des provisions et n’ont rien à manger. Pour l’instant, ils craignent de mourir de faim plutôt que du coronavirus.

Les autorités sanitaires,  quant à elles, s’activent pour retrouver les autres passagers du vol Congo Airways afin de les tester.

On ne sait pas où aller se procurer à manger, on est coincés, vraiment confinés. On ne sait pas quoi faire, quoi dire. On est là, bloqués. En tout cas deux jours plus tard, on risque d’être coincés et mourir, pas du coronavirus mais de la faim.

Comment les habitants du Haut-Katanga vivent le confinement

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.