Accéder au contenu principal

RDC: Kinshasa décrète des mesures de confinement à partir de ce samedi

Une grande artère de Kinshasa, le 16 août 2019.
Une grande artère de Kinshasa, le 16 août 2019. Photo by Ute Grabowsky/Photothek via Getty Images

La capitale congolaise Kinshasa se met ce samedi à l’heure du confinement pour une première période de trois semaines face aux risques de propagation du coronavirus. La décision a été prise ce jeudi par le gouverneur Gentiny , qui annonce « un confinement total », même si les habitants seront autorisés à sortir pour s’approvisionner deux jours par semaine. Sa juridiction est l'épicentre de la maladie qui a déjà fait officiellement quatre victimes parmi les 54 malades. Parmi ces malades, un cas a été recensé dans le Nord-Kivu, à l'est du pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

« Restez chez vous et ne sortez qu’en cas d’extrême nécessité. » La mesure est tombée comme un couperet dans la capitale. Plus de 2 000 cas contacts seraient suivis à Kinshasa. Le gouverneur Gentiny Ngobila juge la situation préoccupante et a décidé « un confinement total de trois semaines, qui prendra effet le samedi 28 mars. Seuls les agents de l’administration publique désignés pour assurer le service minimum, ainsi que les personnels soignants en service, seront autorisés à se rendre sur leur lieu de travail. »

Une particularité de ce confinement est qu’il se fera en intermittence. « Le mercredi 1er avril et jeudi 2 avril, les Kinois seront autorisés à circuler afin de s’approvisionner. S’ensuivront quatre jours de confinement total. Cette rotation se poursuivra pendant trois semaines. » Un exercice difficile pour les Kinois dont, officiellement, plus de la moitié vit dans une extrême pauvreté.  

Alors que les prix des biens de première nécessité, comme le papier toilette, mais surtout des produits de prévention contre le Covid-19 comme les gels désinfectants ont grimpé sur le marché, l'autorité provinciale dit avoir demandé à son ministre en charge de l'économie de procéder à des contrôles, et de sanctionner les opérateurs économiques qui se rendent coupables d'une hausse des prix. Pour faire respecter ces mesures, les autorités feront non seulement recours à la police, mais aussi à l’armée.

Le gouverneur Gentiny Ngobila appelle les Kinois à la « solidarité » et exhorte les bailleurs à « faire preuve d’indulgence » avec leurs locataires durant cette période difficile.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.