Accéder au contenu principal

Coronavirus: en Côte d'Ivoire, le Grand Abidjan bientôt isolé, partir ou rester?

Côte d'Ivoire : à Treichville, devant le Centre hospitalier universitaire, le 12 mars 2020.
Côte d'Ivoire : à Treichville, devant le Centre hospitalier universitaire, le 12 mars 2020. REUTERS/Thierry Gouegnon

En Côte d’Ivoire, à partir de ce dimanche soir minuit (dans la nuit de dimanche à lundi) le Grand Abidjan sera isolé du reste du pays. Le gouvernement a choisi d’interdire la circulation de personnes entre la capitale économique et l’intérieur du pays dans le but de ralentir la progression de l’épidémie de coronavirus. Une décision qui bouscule le quotidien de milliers d’Ivoiriens. Beaucoup doivent choisir entre rejoindre leurs proches en province, ou rester travailler à Abidjan.

Publicité

avec notre correspondant à Abdijan, François Hume-Ferkatadji

Nous sommes à la gare de Treichville. Depuis trois jours, ce chauffeur privé travaille d’arrache-pied pour se payer un billet d’autocar vers le nord du pays, avant que les mesures de confinement ne l’empêchent de rejoindre sa famille… 

« Moi je compte aller à Bouaké le dimanche matin », nous explique t-il.
Vous voulez partir avant qu’ils ferment ? 
« Oui, avant qu’ils ferment, ma famille vit à Bouaké, donc je veux être à côté de famille, mais je ne sais pas après comment ça va se passer ».  

Car si les restrictions venaient à durer, il craint de ne plus réussir à faire vivre son foyer.

Koffi est livreur, également originaire de Bouaké, lui a choisi de rester à Abidjan, pour continuer à travailler. « Moi j’ai eu le temps de donner un peu d’argent à ma famille, pour qu’ils tiennent une ou deux semaines, je reste ici, on verra comment ça se passe après ». 

Dans un mini-bus qui s’apprête à desservir les villes à l’est d’Abidjan, les voyageurs, mal informés, sont très inquiets comme cet habitant de Bassam. Moi je suis de habitant de Bassam, je travaille au port, ça va créer des problèmes, raconte cet homme. 

Pour ne pas paralyser un trop grand nombre de travailleurs, les autorités ont finalement décidé d’inclure Assinie, Bonoua, Bassam dans le Grand Abidjan. La circulation entre ces villes reste donc autorisée.

Ce samedi 28 mars, la Côte d'Ivoire a annoncé 39 nouveaux cas confirmés de coronavirus. Cela porte le total à 140 malades dans le pays. « La capacité de prise en charge du pays a été portée à 300 lits », selon le directeur général de la Santé.

À lire aussi : Coronavirus: l'Afrique face à la pandémie le samedi 28 mars

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.