Accéder au contenu principal

Coronavirus: couvre-feu et état d’urgence sanitaire décrétés au Togo

Le président togolais Faure Gnassingbé, le 17 février 2020.
Le président togolais Faure Gnassingbé, le 17 février 2020. PIUS UTOMI EKPEI / AFP

Comme plusieurs pays, le Togo n’échappe pas à la propagation de la pandémie du coronavirus. Désormais les autorités recensent 20 cas actifs, 17 malades guéris et deux décès. Pour arrêter la propagation du virus, Faure Gnassingbé, le président, s’est adressé à la nation mercredi soir et a annoncé plusieurs mesures.

Publicité

Avec notre correspondant à Lomé,  Peter Sassou Dogbé

Le président Faure Gnassingbé a mis en place plusieurs mesures, et notamment dès ce jeudi, un couvre-feu est instauré de 19 heures à 6 heures. Une force spéciale de 5 000 hommes est aussi créée pour veiller au respect des décisions prises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, tandis qu’un fonds national de solidarité de 400 milliards de francs CFA doit être mis en place pour financer les mesures socio-économiques.

Dans le cadre du couvre-feu, les administrations et les services vont réaménager les horaires de travail. Ainsi une journée continue est désormais établie de 9 heures à 16 heures.

Quelques heures après ce discours, d’autres mesures sociales ont été annoncées. Ainsi un décret de remise de peine accorde la libération à 1 048 personnes détenus dans plusieurs prisons du pays, les motocyclistes ne peuvent plus prendre de passager sur leurs véhicules, et les transports en commun sont réduits. Enfin, pour renforcer le travail des médecins, 250 appareils d’assistance respiratoire sont en commande. Plus de la moitié doit arriver d’ici la fin de semaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.