Accéder au contenu principal

Coronavirus: l’état des fermetures des frontières sur le continent africain

Un agent de santé vérifie la température d'un voyageur dans le cadre de la procédure de dépistage du coronavirus à l'aéroport international de Kotoka à Accra au Ghana, 30 janvier 2020.
Un agent de santé vérifie la température d'un voyageur dans le cadre de la procédure de dépistage du coronavirus à l'aéroport international de Kotoka à Accra au Ghana, 30 janvier 2020. REUTERS/Francis Kokoroko

À l'image du reste du monde et afin d'éviter que le Covid-19 ne se répande encore un peu plus, l'Afrique se replie sur elle-même. Presque tous les pays ont d'ores et déjà adopté des mesures de restrictions des déplacements à l'international.

Publicité

Face à la pandémie de Covid-19, une large majorité des États du continent africain ont déjà décidé de fermer complètement leurs frontières. De l'Afrique du Sud, en passant par la RDC, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali ou encore l’Algérie, trente-deux pays au total ont pris ce type de mesure, selon un décompte établi au sein de l'Union africaine par le Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies, le CDC.

Les marchandises et l'aide humanitaire toujours en circulation

La carte qui en résulte est parlante : c'est l'Afrique de l'Ouest et du Nord qui sont le plus concernées par cette mesure drastique. Cela vise en premier lieu les voyageurs, mais le fret de marchandises comme le matériel d'urgence continuent naturellement de circuler. Des initiatives pour faciliter le transport de l'aide humanitaire se mettent d'ailleurs en place.

Lors d'une vidéoconférence, jeudi 2 avril à Johannesburg, la directrice régionale du Programme alimentaire mondial (PAM) a notamment annoncé l'ouverture d'un couloir humanitaire. Des cargos pourront désormais accoster à Durban, en Afrique du Sud, pour acheminer de l'aider jusqu'au Zimbabwe, un pays où près de quatre millions de personnes restent en situation d'insécurité alimentaire, selon l'agence onusienne.

Des restrictions de déplacements plus légères

Des mesures moins strictes ont également été adoptées ailleurs sur le continent. La carte du CDC montre que les États ayant fait ce choix sont principalement ceux de l'est du continent, dans la Corne de l’Afrique notamment.

Au total, neuf pays ont pour leur part choisi d'interrompre uniquement le trafic aérien, à l'instar de Madagascar, de la Centrafrique ou bien de l'Égypte qui avait été le premier pays africain touché par le Covid-19, en février dernier.

Certains pays ont pour l’heure préféré garder leurs frontières ouvertes, mais en imposant tout de même des restrictions aux déplacements de personnes. Toujours selon le décompte du CDC, ils sont huit dans ce cas. Cinq d'entre eux – comme le Bénin, l'Éthiopie ou le Soudan du Sud – imposent des restrictions à l'arrivée et au départ de certains pays jugés à risque. Les trois autres, dont le Mozambique, se contentent de restreindre les arrivées sur leur territoire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.