Accéder au contenu principal

Niger: une preuve de vie d'un prêtre italien enlevé il y a plus de deux ans

Le logo de la Société des Missions Africaines, une communauté de missionnaires catholiques venant d'Europe, d'Afrique et d'Asie, fondée en 1856.
Le logo de la Société des Missions Africaines, une communauté de missionnaires catholiques venant d'Europe, d'Afrique et d'Asie, fondée en 1856. SMA

Au Niger, une preuve de vie d’un prêtre italien enlevé il y a près de deux ans et demi a été fournie. Le père Pierluigi Maccali apparaît dans une vidéo consultée par RFI. A ses côtés, une autre personne, un Italien également, dont la disparition n'a jamais été signalée.

Publicité

Deux otages italiens seraient en vie. Ils apparaissent dans une vidéo consultée par RFI. 23 secondes, pendant lesquelles les deux hommes déclinent leur identité et donnent simplement la date du 24 mars 2020.

Une preuve de vie de Pierluigi Maccali, un prêtre enlevé dans le sud-est de Niamey à son domicile. Il y menait des actions humanitaires depuis 11 ans pour la Société des missions africaines, une communauté de missionnaires catholiques. Disparu depuis le 17 septembre 2018, son enlèvement à son domicile, dans la localité de Bomoangao, un village situé à 150 km au sud-ouest de Niamey, n’a jamais été revendiqué.

Un deuxième otage jusqu'alors inconnu

Cela faisait déjà 11 ans que ce prêtre travaillait sur place, pour le compte de la Société des Missions Africaines (SMA). Ce missionnaire menait notamment des actions humanitaires auprès d’enfants souffrant de malnutrition. Aucune rançon n’a jusqu’à présent été demandée, assure une source digne de foi.

Aux côtés du père Pierluigi Maccali, sur la vidéo, apparaît un homme, la quarantaine lui aussi fatigué. Il se présente sous le nom de Nicola Chiaccho. Lui, contrairement au prêtre, était jusqu’alors inconnu. Aucune revendication ni aucune circonstance de son enlèvement ne sont officielles. Selon une source proche du dossier, il aurait été enlevé dans le centre du Mali dans la zone de Douentza, en 2019.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.