Accéder au contenu principal

Côte d'Ivoire: la révision du code électoral en marche

(illustration : Abidjan, 2018, élections sénatoriales): ministre de la communication et porte parole du gouvernement Sidy Touré a apporté des précisions sur la révision du code électoral, le 8 avril 2020.
(illustration : Abidjan, 2018, élections sénatoriales): ministre de la communication et porte parole du gouvernement Sidy Touré a apporté des précisions sur la révision du code électoral, le 8 avril 2020. SIA KAMBOU / AFP

L'ordonnance permettant la révision du code électoral ivoirien a été prise ce mercredi par les autorités. Une réforme au coeur du débat politique en ce début d'année. Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Sidy Touré a apporté des précisions à l'issue du Conseil des ministres hier, mercredi 8 avril. 

Publicité

C'est une réforme au coeur du débat politique en ce début d'année. Cette révision avait donné lieu à un dialogue politique entre le gouvernement, les partis politiques et la société civile, mais un dialogue achevé sans accord.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly avait toutefois noté des points de convergences devant servir de base de travail à la réforme du code. Une réforme qui devait être examinée par le Parlement réuni en Congrès. Mais ce congrès a dû être annulé pour cause de pandémie. C'est pourquoi l'exécutif a dû agir par ordonnance.

À lire aussi : En Côte d'Ivoire, la réforme du code électoral se fera par ordonnance 

Ecoutez les précisions du ministre de la communication et porte parole du gouvernement Sidy Touré à l'issue du conseil des ministres de mercredi, au micro de notre correspondant Pierre Pinto.

« Au titre des innovations, il faut relever l’institution du parrainage citoyen pour l’élection présidentielle ; le relèvement du niveau de cautionnement à 50 millions de francs Cfa. Le débat était allé jusqu’à 100 millions-200 millions, selon les différentes propositions des différents partis politiques ou membres de la société civile, mais l’Etat de Côte d’Ivoire - le gouvernement -, a préféré aller sur une moyenne basse, qui est de 50 millions de francs Cfa.

Entre autres innovations dans ce code électoral, vous avez l’abaissement à 5 % du taux de suffrages requis pour le remboursement du cautionnement.

 

Vous avez aussi, entre autres innovations, la suppression de la transhumance, tel que développée dans le corps de ce projet de loi et l’interdiction qui est faite sous peine de sanctions - bien sûr -, de la diffusion des résultats avant les résultats définitifs, sans oublier un certain nombre de dispositions opérationnelles qui permettent à l’administration de bien fonctionner ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.