Accéder au contenu principal

Centrafrique: un ministre délégué arrêté dans une affaire de faux passeports

Le ministre délégué Chancel Sekode est poursuivi pour faux et usage de faux passeports (image d'illustration)
Le ministre délégué Chancel Sekode est poursuivi pour faux et usage de faux passeports (image d'illustration) CC0 Public Domain

Plusieurs arrestations ont été menées depuis quelques semaines à Bangui dans le cadre d’une enquête sur une affaire de faux passeports diplomatiques, parmi lesquelles le ministre délégué aux Affaires étrangères, Chancel Sekode, qui a été placé sous mandat de dépôt.

Publicité

Avec notre correspondante à Bangui, Charlotte Cosset

Le ministre délégué se trouve actuellement en détention préventive depuis vendredi dernier à la Section de recherches et d'investigations. Il est poursuivi pour faux et usages de faux passeports, explique son avocat. La perquisition du bureau du ministre a été menée ce mercredi, témoigne maître Malekoudou. La procédure progresse, bien qu’elle soit un peu lente, regrette-t-il.

Le MLPC, le parti d’opposition de Martin Ziguele auquel appartient Chancel Sekode, appelle dans un communiqué à ce que la présomption d’innocence du ministre soit respectée. Le MLPC dénonce aussi les tentatives d’instrumentalisation de cette affaire.

D’autres personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette enquête, notamment le directeur de cabinet de Chancel Sekode il y a un mois environ. La ministre des Affaires étrangères, Sylvie Baipo Temon avait été interrogées par l’Assemblée nationale sur ce dossier à la mi-mars. Reconnaissant l’existence de faux passeports diplomatiques, elle avait appelé les députés à attendre les résultats de l’enquête.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.