Accéder au contenu principal

RDC: au moins 39 morts dans des attaques de présumés ADF, dont la majeure partie en Ituri

Des casques bleus de la Monusco patrouillent les rues du territoire de Djugu, dans la province d'Ituri, au centre de violences intercommunautaires, le 13 mars 2020.
Des casques bleus de la Monusco patrouillent les rues du territoire de Djugu, dans la province d'Ituri, au centre de violences intercommunautaires, le 13 mars 2020. SAMIR TOUNSI / AFP

C'est le bilan confirmé par le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme. Le Kivu Security Tracker, la plateforme de surveillance de human rights Watch et du GEC, a même dénombré 43 victimes. Les rebelles ougandais font officiellement l'objet d'opérations militaires depuis des mois, délogés de leurs principales bases dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu. Malgré tout, ils sont de plus en plus actifs, y compris dans la province voisine de l'Ituri.

Publicité

Ces opérations ont eu pour conséquence d’entraîner une grande mobilité des ADF en plusieurs groupes qui aujourd’hui ont la possibilité de procéder à éliminer des attaques contre des cibles militaires mais également des cibles civiles.

Abdoul Aziz Thioye, le patron du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.