Accéder au contenu principal

Les députés gabonais votent la dépénalisation de l'homosexualité

Parlement gabonais à Libreville (illustration).
Parlement gabonais à Libreville (illustration). Wikimedia Commons

Au Gabon, les députés ont voté mardi 23 juin un projet de loi soumis par le gouvernement sur la dépénalisation de l'homosexualité. Très contesté dans l'opinion, ce projet de loi divise même au sein de la majorité au pouvoir.

Publicité

Avec notre correspondant à Libreville, Yves-Laurent Goma

C’est un peu à la surprise générale que le gouvernement a déposé sur la table des députés ce projet de loi. Il y a près d’un an, un nouveau code pénal est entré en vigueur au Gabon. L’alinéa 5 de l’article 402 de ce code permettait au législateur de punir tout acte homosexuel avéré.

Selon le gouvernement, le retrait de cette disposition met fin à une discrimination.Cependant, le texte est très contesté même par les députés de la majorité. 48 ont voté pour et 24 contre. 25 se sont abstenus.

Un passage devant le Sénat

Les homosexuels devront pourtant attendre encore. Le Parlement gabonais étant bicaméral, la loi votée par les députés doit être également votée par les sénateurs en des termes identiques avant sa promulgation. En cas de divergence, les deux chambres du Parlement se réunissent en congrès pour harmoniser le texte avant le vote définitif. Le PDG, parti au pouvoir étant majoritaire au Sénat apparemment il n’y a pas de soucis, même si sur les réseaux sociaux, la colère monte.

Le président du mouvement Honneur et dignité se félicite du vote des députés même s’il se dit quelque peu surpris

Télésphore Obame Ngomo, président du mouvement Honneur et dignité

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.