Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: vers la réunification du FPI?

Pascal Affi N’Guessan et Laurent Gbagbo, en octobre 2009 (image d'illustration).
Pascal Affi N’Guessan et Laurent Gbagbo, en octobre 2009 (image d'illustration). AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

On en sait un peu plus sur la rencontre entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan au début du mois à Bruxelles. Après la communication lapidaire du FPI Affi quelques jours après la rencontre, après les confidences de couloirs des uns et des autres, le FPI GOR (« Gbagbo ou rien ») communique à son tour sur ce rapprochement aux allures de premier pas vers la réunification du FPI.

Publicité

Ce sont deux dîners dans un hôtel bruxellois, les 4 et 5 janvier dernier, en présence notamment d’Assoa Adou, le secrétaire général du FPI-GOR et de Brigitte Kuyo l’une des vice-présidentes du FPI Affi, qui peut-être marqueront le début de la fin de la fracture qui sépare en deux le Front populaire ivoirien depuis sept ans.

En catimini

Une double rencontre préparée en catimini, et autour de laquelle le secret a été maintenu jusqu’à ce que les cadres des deux entités soient mis au courant des détails.

Laurent Gbagbo a donc reçu son ancien Premier ministre à la demande de ce dernier. Les deux hommes étant d’ailleurs désignés dans leurs communiqués respectifs comme président du FPI. Ils ont parlé de la crise qui déchire le FPI et « de la nécessité d’y mettre un terme ».

Les discussions vont donc se poursuivre à Abidjan entre les deux camps en vue d’un congrès unitaire « qui pourrait se tenir vers le mois de mars », confie une source au sein du FPI Affi. Selon le communiqué d’Assoa Adou, au terme de ce Congrès, Laurent Gbagbo serait reconduit à la tête du FPI réunifié et Pascal Affi N’Guessan  a demandé à être son premier vice-président, « assurant l’intérim avec les pleins pouvoirs ».

Encore plusieurs inconnues

À Bruxelles les deux hommes ont bien sûr aussi parlé de la présidentielle. Affi N’Guessan veut être le colistier de Gbagbo si celui-ci est désigné candidat du FPI. Reste plusieurs inconnues à l’équation. Quid du cas Gbagbo à la CPI ? En cas de libération totale, quid de son retour en Côte d’Ivoire ? Et que se passera-t-il si Gbagbo n’est pas en mesure de se présenter ? Affi N’Guessan a déjà dit qu’il était candidat dans ce cas-là, mais d’autres s’y verraient bien également.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.