Accéder au contenu principal
Bolivie

Bolivie: Evo Morales choisit deux anciens ministres pour la présidentielle

Evo Morales annonce le duo de candidats qu'il veut porter pour la présidentielle à travers le MAS, le 19 janvier à Buenos Aires.
Evo Morales annonce le duo de candidats qu'il veut porter pour la présidentielle à travers le MAS, le 19 janvier à Buenos Aires. REUTERS/Mariana Greif

Après plusieurs jours d’attente, Evo Morales et les dirigeants de son parti - réfugiés à Buenos Aires - ont annoncé, dimanche 19 janvier au soir, quel serait le binôme de candidats du Mouvement vers le socialisme (MAS) à se présenter à la présidentielle du 3 mai prochain.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Buenos Aires, Alice Campaignolle

« L’unité de la ville et de la campagne, du corps et de l’âme. » Ce sont les mots utilisés par Evo Morales depuis Buenos Aires pour qualifier le binôme qui se présentera pour le Mouvement vers le socialisme (MAS) à la prochaine élection présidentielle. Luis Arce Catacora en tant que candidat à la présidence et David Choquehuanca à la vice-présidence.

Dissensions au sein du MAS

Depuis l’Argentine, où il s’est réfugié depuis plusieurs semaines, Evo Morales est le directeur de campagne du MAS, et c’est donc autour de lui que se sont réunis les dirigeants du parti. Mais ils n’étaient pas tous présents. Evo Morales, en effet, ne fait plus l’unanimité et certains réclament que les mesures soient prises sur le territoire national.

► À lire aussi : Bolivie : un pays plus riche mais toujours pauvre

Mais l’ex-président, malgré son exil et les soupçons de fraude électorale qui pèsent sur lui, a encore beaucoup de pouvoir au sein de son parti. C’est lui qui a réussi à imposer Luis Arce Catacora, son ancien ministre de l’Économie dont la politique depuis plus d’une décennie est considérée comme un succès comme candidat. Quant à David Choquehuanca, il a longtemps été ministre des Affaires étrangères, il se revendique indigène et défend les droits de la nature. Le binôme aura la lourde tâche de convaincre les électeurs après le fiasco des élections du 20 octobre dernier.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.