Accéder au contenu principal
Venezuela

En tournée, Juan Guaido à Londres pour rencontrer Boris Johnson

L'opposant vénézuélien Juan Guaido en Colombie, le 20 janvier 2020.
L'opposant vénézuélien Juan Guaido en Colombie, le 20 janvier 2020. AFP Photo

C’est une tournée internationale qui ressemble un peu à celle de la dernière chance qu’a entrepris l’opposant vénézuélien Juan Guaido. Présent lundi 20 janvier en Colombie, Juan Guaido rencontrera Boris Johnson ce mardi 21 janvier, avant de se rendre mercredi à Bruxelles et jeudi au forum économique de Davos.

Publicité

Bravant une interdiction de sortie du territoire vénézuélien, Juan Guaido est, ce mardi 21 janvier, à Londres au Royaume-Uni où il doit rencontrer le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab. Boris Johnson prévoit de les rejoindre, a indiqué Downing Street.

À Bogota, en Colombie, Mike Pompeo le secrétaire d’Etat américain lui a confirmé son soutien ce lundi 20 janvier tout en annonçant de nouvelles sanctions contre le régime de Nicolas Maduro.

La popularité de Guaido en baisse

S’il reste reconnu par plus d’une cinquantaine de pays dans le monde, Juan Guaido ne bénéficie pas de la même aura parmi ses compatriotes. Avec une popularité qui ne cesse de baisser, la faute à un contexte qui n’évolue pas, Juan Guaido va tenter de convaincre la communauté internationale, mais également et surtout ses compatriotes qu’il est l’homme de la situation.

Mercredi 22 janvier, il sera à Bruxelles pour rencontrer Josep Borrel, le nouveau Haut représentant de l'Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité. Ce dernier compte changer l’approche de l’Union européenne, calquée jusqu'à présent sur celle des Etats-Unis, et voit d’un mauvais œil la multiplication des sanctions dont pâtissent également les Vénézuéliens.

Propositions concrètes pour l'issue de la crise

Juan Guaido se rendra ensuite au forum de Davos. L’idée selon l’opposition vénézuélienne est de faire des propositions concrètes pour une issue à la crise. Si 2019 a été une année d’apprentissage, 2020 doit être l’année de l’action selon le communiqué de la présidence intérimaire. Reste qu’en attendant, c’est bien le régime de Nicolas Maduro qui assure toujours les fonctions régaliennes.

Les sanctions américaines contre le Venezuela, une politique peu efficace

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.