Accéder au contenu principal
Revue de presse des Amériques

À la Une: un procès qui accapare les Unes aux États-Unis

Donald Trump prononce un discours lors de la réunion annuelle du 50e Forum économique mondial (WEF) à Davos, en Suisse, le 21 janvier 2020.
Donald Trump prononce un discours lors de la réunion annuelle du 50e Forum économique mondial (WEF) à Davos, en Suisse, le 21 janvier 2020. © REUTERS/Denis Balibouse

Publicité

« Les sénateurs républicains durcissent les règles du procès Trump » titre par exemple ce matin le quotidien The Hill, ou encore « La défense de Trump dans le procès en destitution est faite pour détruire les garde-fous entourant les pouvoirs présidentiels » peut-on lire en Une du Washington Post. Cette première journée du troisième procès en destitution de l’Histoire des États-Unis a débuté dans une ambiance de tension et d’aigreur estime le New York Times. Après cette première étape du procès qui a permis de définir le calendrier, les règles et surtout de savoir si de nouveaux témoins seraient amenés à être auditionner, place désormais aux accusateurs qui disposent de vingt-quatre heures sur trois jours pour présenter leurs arguments, précise USA Today. Trois jours et non deux comme prévus, c’est la seule concession accordée par le camp républicain aux demandes des démocrates détaillePolitico. Des républicains qui font bloc comme l’ont démontré les votes remportés concernant les modalités du procès.

Premier cas du nouveau coronavirus détecté aux États-Unis

Il s’agit d’un homme de trente ans, résidant dans l'État de Washington et qui s'était rendu dans la région de Chine où la maladie a été détectée pour la première fois détaille le San Francisco Chronicle. Qu’est-ce que ce virus et les Américains doivent-ils s’inquiéter s’interroge USA Today. Si dans un premier temps ce virus était lié à des produits de la mer consommés dans la ville et la province de Wuhan en Chine, désormais les scientifiques sont en mesure d’affirmer que cette maladie peut être transmise d’homme à homme. Si l’inquiétude est de mise en Chine et en Asie, aux États-Unis l’heure n’est pas à la panique estime une scientifique interrogée par le quotidien. « Un protocole de vigilance doit être mis en place » et « ces protocoles s’ils sont bien appliqués devraient permettre de détecter rapidement la maladie et de l’enrayer pour éviter une épidémie ». Des mesures ont également été mise en place pour les vols reliant les États-Unis à Wuhan détaille le quotidien.

Le président par intérim du Venezuela en tournée internationale

Juan Guaido, qui était lundi dernier à Bogota en Colombie était donc ce mardi à Londres où il a été reçu pour un entretien privé par le Premier ministre Boris Johnson. Il a ensuite tenu une réunion avec Dominic Raab, le ministre des Affaires étrangères qui lui a apporté son soutien et qui a promis de travailler avec ses partenaires européens pour faire évoluer la situation selon Clarin. Ce mercredi il doit rencontrer Josep Borrell à Bruxelles. Le but : s’assurer du soutien de l’Union européenne et proposer des pistes pour une issue à la crise politique, sociale et humanitaire. Un message qu’il portera également à Davos jeudi où Juan Guaido est attendu, avant un déplacement de deux jours en Espagne samedi et dimanche prochain.

Le Venezuela renforce ses liens avec l’Iran.

Ce mardi, Jorge Arreaza a rencontré le président iranien Hassan Rohani, dans le but de rappeler les liens qui unissent ces deux pays depuis près de 60 ans et d'annoncer de futurs accords entre le Venezuela et l’Iran. Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères a confié que son pays avait énormément appris de l’Iran en matière de contournement des sanctions internationales. Des sanctions qui renforcent d’ailleurs les liens entre ces deux nations, estime Jorge Arreaza, dans des propos repris par Ultimas Noticias, quotidien proche du pouvoir.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.