Accéder au contenu principal

Brésil: Jair Bolsonaro au chevet des populations meurtries par les inondations

Des pluies diluviennes ont entraîné d'importantes inondations dans le sud-est du Brésil, comme ici à Belo Horizonte.
Des pluies diluviennes ont entraîné d'importantes inondations dans le sud-est du Brésil, comme ici à Belo Horizonte. REUTERS/Cristiane Mattos

Plus de 60 personnes sont mortes dans les inondations qui ont particulièrement touché l’État du Minas Gerais, dans le sud-est du pays. Après avoir survolé une partie des zones atteintes par les pluies torrentielles jeudi, le président brésilien a annoncé un plan d’aide d’urgence.

Publicité

Avec notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino

Entouré de sept ministres, quelques maires des villes affectées, et du gouverneur de l’état du Minas Gerais, le président Jair Bolsonaro, mains dans les poches, prend la parole en conférence de presse. « Ce sont des jours difficiles pour les États du Minas Gerais, une partie de l’Espirito Santo et de Rio de Janeiro. Le gouvernement exprime sa solidarité envers les familles des victimes et partage la souffrance de la population. À partir d’aujourd’hui, nous mettons à disposition un milliard de réais pour cette région du sud-est affectée », a-t-il déclaré.

Soit l’équivalent de 210 millions d’euros pour venir en aide aux habitants d’une centaine de villes en situation de grande urgence. Une aide qui sera divisée entre le secteur des infrastructures, une grande partie de routes et bâtiments sont à reconstruire, et de la santé, car le risque de prolifération des maladies est élevé.

Pluies torrentielles

Les pluies torrentielles, qui ont engendré des glissements de terrain et le déplacement de plus de 38 000 habitants, seraient dues à la fois aux effets du changement climatique, mais aussi à la négligence des pouvoirs publics. Les journaux brésiliens ont révélé ces derniers jours le manque d’investissement pour la prévention de ce type de tragédies.

Dans l’État du Minas Gerais, une alerte pour les risques de fortes pluies est en vigueur jusqu’à ce vendredi.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.