Accéder au contenu principal

Présidentielle aux États-Unis: Amy Klobuchar, surprise démocrate ?

La sénatrice du Minnesota, Amy Kobuchar, devant ses partisans, le 11 février, à Concord, dans le New Hampshire.
La sénatrice du Minnesota, Amy Kobuchar, devant ses partisans, le 11 février, à Concord, dans le New Hampshire. Scott Eisen/Getty Images/AFP

Dans la primaire démocrate dans le New Hampshire, Bernie Sanders et Pete Buttigieg, occupent les deux premières places du podium. La troisième place, elle, est revenue à Amy Klobuchar, la sénatrice du Minnesota, créditée de 20 % des voix, après les résultats de neuf bureaux de vote sur dix publiés.

Publicité

Amy Klobuchar avait déjà terminé à la cinquième place dans l’Iowa avec un peu plus de 12% des voix. Elle aura été la candidate surprise dans l’État du New Hampshire, celle que personne n’attendait, en se hissant à la troisième place dans cet Etat de la côte Est des États-Unis.

Pourtant Amy Klobuchar n’avait pas hésité à prendre les devants pour déclarer sa candidature pour la primaire démocrate. C’était le 10 février 2019, soit il y a tout juste plus d’un an. La sénatrice du Minnesota, en poste depuis 2007, qui se présente comme une centriste, n’hésite pas à rappeler que tout au long de sa carrière au Capitole, elle a été à même de négocier avec ses adversaires politiques, les républicains.

Une alternative pour les modérés

Amy Klobuchar se présente comme une alternative pour le courant modéré. C’est-à-dire le courant de Joe Biden, l’ancien vice-président de Barack Obama, et celui de Pete Buttigieg, le vainqueur surprise du Caucus de l’Iowa. Autant dire que la tâche est compliquée pour elle.

Mais celle qui est née à Plymouth, une banlieue de Minneapolis, il y a 59 ans, au sein d’une famille émigrée de Slovénie, est considérée comme une battante. Dans le New Hampshire, elle a multiplié les déplacements et les rencontres, parvenant même à lever 4 millions de dollars en trois jours.

Et même si Amy Klobuchar ne bénéficie que de 5% de soutien dans les enquêtes au niveau national, Joe Biden, la tête d’affiche des centristes, commence à s’en méfier, une preuve de plus s'il en fallait qu'Amy Klobuchar a bien sa place parmi les candidats à la primaire démocrate.

►À lire aussi: Présidentielle aux États-Unis: Bernie Sanders remporte la primaire du New Hampshire

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.