Accéder au contenu principal

Présidentielle aux Etats-Unis: Bernie Sanders remporte la primaire du New Hampshire

Le sénateur vétéran Bernie Sanders a gagné d'une courte tête la primaire démocrate du New Hampshire, le 11 février 2020.
Le sénateur vétéran Bernie Sanders a gagné d'une courte tête la primaire démocrate du New Hampshire, le 11 février 2020. REUTERS/Rick Wilking

Le sénateur socialiste Bernie Sanders a remporté mardi 11 février la primaire démocrate du New Hampshire, suivi de près par les modérés Pete Buttigieg et Amy Klobuchar.

Publicité

Il l'avait déjà emporté lors des précédentes primaires du New Hampshire, petit État d’1,3 million d'habitants situé dans le nord-est des États-Unis, en 2016. Bernie Sanders s'affiche en vainqueur de ces deuxièmes primaires, suivi à un cheveu par Pete Buttigieg, vainqueur lui dans l'Iowa la semaine passée à l'issue d'un scrutin au décompte cahotique.

« Cette victoire, c’est le début de la fin pour Donald Trump », a lancé Bernie Sanders sous les acclamations des ses partisans réunis dans la liesse à Manchester, rapporte notre envoyé spécial Eric de Salve. « Bernie bat Trump », chantait d’ailleurs la foule.

Une victoire au coude à coude avec Pete Buttigieg : plus de 26% des voix pour le premier, 24,4% pour le second. Mais les deux rivaux terminent avec le même nombre de délégués : 9 chacun. « Après avoir gagné le vote populaire dans l’Iowa, et maintenant ici, a lancé Bernie Sanders, nous allons au Nevada, nous allons en Caroline du Sud... et nous allons gagner aussi ces Etats ! »

Joe Biden mauvais perdant

Bernie Sanders et Pete Buttigieg sont désormais installés dans le groupe des candidats susceptibles de défier Donald Trump en novembre, selon les médias américains. Troisième dans les résultats, la sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar, crée la surprise. L'ancien vice-président Joe Biden et la sénatrice Elizabeth Warren ont été clairement distancés lors de ce nouveau scrutin.

Mauvais perdant, l’ancien vice président n’a même pas attendu la fin du vote pour quitter le New Hampshire. C'est que l’ancien favori confirme sa chute cuisante : Joe Biden termine en 5e position avec un peu plus de 8% des voix et aucun délégué. Mais il veut encore y croire, en misant sur le vote des afro-américains. « Ce n’est pas fini mec, ce n’est que le début ! » a lancé Joe Biden à un journaliste.

Autre conséquence de ce scrutin, deux candidats ont jeté l'éponge dans la course à l'investiture démocrate : Andrew Yang, entrepreneur, et Michael Bennett, sénateur du Colorado.

Même si l'Etat est numériquement peu peuplé, cette primaire est d'importance : rappelons que depuis 1952, sur 17 élections, 14 candidats qui ont gagné la nomination de leur parti dans le New Hampshire ont au final été élus président.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.