Accéder au contenu principal

Pérou: l'État rend l'assurance vie obligatoire pour tous les travailleurs

L'électrocution de deux jeunes employés d'un restaurant McDonald's à Lima avait provoqué l'indignation de la population en décembre 2019.
L'électrocution de deux jeunes employés d'un restaurant McDonald's à Lima avait provoqué l'indignation de la population en décembre 2019. REUTERS/Guadalupe Pardo

Il y a deux mois, la mort par électrocution de deux jeunes employés d’un restaurant McDonald's à Lima provoquait l’indignation de la population. À la suite de ce drame, l’État péruvien a décidé de généraliser l’usage de l’assurance vie obligatoire pour tous les travailleurs du pays.

Publicité

De notre correspondant à Quito, Éric Samson

Après l’électrocution de ces deux jeunes employés, tous les restaurants de la chaîne au Pérou ont été fermés pendant plusieurs semaines afin d’en vérifier les systèmes de sécurité.

Alexandra Porras, âgée de 18 ans, et Carlos Campos, de 19 ans, nettoyaient une machine à boissons lorsqu’ils sont morts, électrocutés, le 15 décembre dernier. Leurs familles n’ont toujours pas reçu de compensation et poursuivent leur lutte judiciaire contre les propriétaires de la franchise McDonald’s au Pérou, déjà condamnés par l’État à une amende de près de 220 000 euros (256 000 dollars).

Ce fait divers tragique a cependant déjà changé la vie d’environ 2,6 millions travailleurs péruviens.

Une assurance vie quel que soit le contrat de travail

Depuis le début de la semaine, le gouvernement a imposé aux entreprises du secteur privé de contracter une assurance vie pour tous leurs employés, quel que soit leur type de contrat, depuis leur premier jour de travail.

Jusqu’à présent, l’assurance vie n’était obligatoire pour les travailleurs qu’à partir de leur quatrième année d’ancienneté. Au Pérou, 35 000 accidents du travail ont provoqué la mort de 236 personnes l’an dernier, selon le ministère du Travail et de promotion de l’emploi. Les travailleurs victimes d’un accident lors de leur premier mois de contrat seront également bénéficiaires de ces assurances, mais à un taux inférieur.

Les entreprises devront choisir une compagnie d’assurance reconnue par les autorités de contrôle et s’inscrire dans un registre qui pourra être consulté par l’Inspection locale du travail.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.