Accéder au contenu principal

Primaire démocrate: Bloomberg attendu au tournant pour son premier débat

Le milliardaire Michael Bloomberg lors d'un meeting à Houston au Texas le 13 février 2020.
Le milliardaire Michael Bloomberg lors d'un meeting à Houston au Texas le 13 février 2020. REUTERS/Go Nakamura

Michael Bloomberg va participer à son premier débat télévisé de la primaire démocrate à Las Vegas ce mercredi 19 février. Le multimilliardaire et sa fortune estimée à plus de 60 milliards de dollars bousculent la campagne des primaires depuis l’annonce tardive de sa candidature en novembre.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve

L’ancien maire de New York encore invisible dans les sondages il y a quelques semaines est désormais donné à 19% contre 31% pour Sanders dans un dernier sondage. Avec cette stratégie très peu conventionnelle d’arrivée en campagne très tardive, le candidat milliardaire déclenche la colère de ses rivaux qui promettent d’en faire leur cible lors du débat télévisé de ce mercredi à Las Vegas.

Avec plus de 300 millions de dollars dépensés dans un bombardement publicitaire sans équivalent, Bloomberg s’est hissé en à peine trois mois en deuxième position dans les sondages. La stratégie agace ses rivaux. « Comme tout un chacun, Michael Bloomberg a le droit de se présenter à la présidence, tweete le favori Bernie Sanders. Mais il n’a pas le droit d’acheter la présidentielle ».

L’ancien maire de New York, autrefois républicain, a été le dernier à se lancer dans la course en novembre. Pour se placer au-dessus de la mêlée, il n’a jusqu’ici participé à aucun débat télévisé et ne se présente même pas aux quatre premières primaires. Bloomberg mise tout sur le Super Tuesday.

Ce 3 mars prochain, 14 Etats votent en même temps avec à la clé un tiers des délégués. Mais le 9e homme le plus riche de la planète est aussi accusé d’avoir acheté sa place au débat télévisé.

« C’est une honte », s’indigne sa rivale Elizabeth Warren, car jusqu’ici pour se qualifier chaque candidat devait justifier d’un certain seuil dans les sondages et dans les donations. Or, Bloomberg qui finance seul sa campagne avec sa fortune n’a aucun autre donateur que lui-même. Le parti démocrate a donc modifié ses règles de sélection et supprimé le second critère permettant à Bloomberg de monter sur scène pour la première fois à Las Vegas juste avant une primaire du Nevada samedi à laquelle le milliardaire ne présente même pas.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.