Accéder au contenu principal
La revue de presse des Amériques

À la Une: les tensions persistent en Haïti

Des manifestants construisent des barricades dans une rue de Port-au-Prince, le 24 février 2020.
Des manifestants construisent des barricades dans une rue de Port-au-Prince, le 24 février 2020. REUTERS/Andres Martinez Casares

Publicité

Après un dimanche sanglant qui a vu des policiers s’affronter aux militaires haïtiens, « les principaux axes routiers étaient bloqués et les activités commerciales paralysées à Port-au-Prince et dans les zones avoisinantes », détaille ce matin Le Nouvelliste. La capitale haïtienne semblait même coupée du reste du pays ce lundi. Si les rues de Port-au-Prince semblaient calmes, les autorités, elles, ont décidé de réagir, explique le quotidien. Et c’est tout d’abord le ministre de la Justice qui s’est exprimé. Jean Roudy Aly qui n’a pas hésité à qualifier les évènements de dimanche comme « une tentative de coup d’État contre un président de la République élu légitimement par le peuple haïtien ».

Des déclarations qui ne vont pas calmer les ardeurs de policiers qui réclament toujours de meilleures conditions de travail, selon le quotidien. Des policiers qui, malgré le calme apparent, continuaient de manifester leur mécontentement.« Accompagnés des membres de la population, les policiers protestataires ont encore gagné les rues ce lundi créant de la panique sur leur passage », écrit Le Nouvelliste. Des faits dénoncés dans un communiqué diffusé par le ministère de la Justice, mais qui n’ont pas occasionné les mêmes violences que dimanche.

Mais le pays est bien en effervescence, comme l’explique Le National. Et les déclarations du chef de l’État Jovenel Moise, tout comme celles de son ministre de la Justice, jettent de l’huile sur le feu, estime le quotidien. Le président haïtien a menacé hier « une personnalité de la bourgeoisie de représailles ». Selon le président, cet individu, un ancien allié, tenterait de déstabiliser le pays en utilisant son pouvoir économique. « Si cet individu continue sur cette lancée, je peux l’arrêter », a-t-il martelé. « Une attitude qui, selon plus d’un, menace les acquis démocratiques et pourrait hypothéquer la résolution de la crise », estime Le National.

Le mouvement #MeToo salue le verdict du procès Weinstein

Et l’éditorialiste du New York Times tire les conclusions de cette affaire et de ce procès. Un dossier qui démontre « à quel point il peut être difficile de traduire les agresseurs devant la justice, en particulier lorsqu’ils sont riches et puissants. Cela montre également à quel point le mouvement #MeToo a changé la vie des Américains. Et cela démontre le chemin qu’il reste à parcourir pour notre société », peut-on lire.

Pour le Washington Post, le combat doit également continuer. Si cette affaire était un conte de fée, le héros aurait battu le méchant et tout irait bien dans son royaume. Le méchant a certes été condamné, mais il n’a pas été battu et tout ne va pas encore bien dans ce royaume. Certes la société américaine a évolué, peut-on lire, mais le problème est loin d’être réglé. Aujourd’hui encore les victimes de tels actes ont du mal à les dénoncer, la faute à « une culture de la honte qui fait que les femmes se sentent responsables des agressions » selon le Washington Post.

Polémique aux États-Unis : Bernie Sanders refuse de condamner la révolution cubaine

Si Bernie Sanders estime qu’il est le plus à même de battre Donald Trump en novembre prochain, pour les partisans démocrates de Floride il est au contraire le candidat le moins bien préparé, écrit ce mardi la revue Politico. En cause, le refus dimanche dernier du candidat démocrate de condamner la révolution cubaine lors d’une interview diffusée dans le programme « 60 minutes ». Une interview qui a choqué les démocrates de Floride, un état où résident de très nombreux exilés cubains et qui aura un poids considérable lors de l’élection de novembre prochain. Cette interview a également été l’occasion pour les adversaires de Bernie Sanders de l’attaquer alors que ce soir se tient un nouveau débat démocrate, en Caroline du Sud, avant la primaire prévue samedi prochain.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.