Accéder au contenu principal

Primaire démocrate: attaqué, Sanders riposte lors du 10e débat

Vifs échanges lors du dixième débat entre les sept candidats à l'investiture du parti démocrate, à Charleston le 25 février 2020.
Vifs échanges lors du dixième débat entre les sept candidats à l'investiture du parti démocrate, à Charleston le 25 février 2020. JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le 10e débat entre les candidats démocrates à la présidentielle avait lieu ce mardi 25 février à Charleston en Caroline du Sud. C'est dans cet État du sud du pays que se poursuivront les primaires. Sept candidats à l’investiture du parti étaient présents sur le plateau et ont rivalisé pour se faire entendre.

Publicité

De notre correspondante à Washington,

C’en est fini des échanges courtois du début de la campagne. Désormaisles candidats s’écharpent, ils se coupent la parole, et à plusieurs reprises, la cacophonie est telle que l’on s’y perd complètement. Une situation qui inquiète la sénatrice du Minnesota, Amy Klobuchar.

« Si on passe les quatre prochains mois à se déchirer au sein de notre parti, prévient-elle, nous allons voir Donald Trump déchirer notre pays pendant les quatre prochaines années. »

Bernie Sanders attaqué par ses rivaux

Bernie Sanders, qui occupe la tête de la course à l’investiture, attiré les plus nombreuses attaques de ses concurrents. Mike Bloomberg, le milliardaire new-yorkais, l’interrompt et lâche : « Est-ce quelqu’un dans cette pièce peut imaginer des républicains modérés voter pour lui ? Sans cela on ne pas gagner. »

Mais lorsque Bernie Sanders est attaqué sur les commentaires élogieux qu’il a faits sur le système éducatif cubain, il riposte : « Occasionnellement, cela peut être une bonne idée d’être honnête sur la politique étrangère américaine. Cela inclut le fait que les États-Unis ont renversé des gouvernements à travers le monde. Et quand des dictateurs, que ce soient les Chinois ou les Cubains font quelque chose de bien, il faut le reconnaitre. »

La Caroline du Sud, épreuve décisive pour Joe Biden

Lors de ce 10e débat, même s’il s’est emmêlé les pinceaux avec les chiffres des morts par armes à feu, Joe Biden s’est montré plus combattif que d’habitude. L’ancien vice-président américain a échoué lors des trois premiers scrutins dans l’Iowa, le New Hampshire et le Nevada. S'il ne l’emporte pas samedi en Caroline du Sud, il lui sera très difficile de rester dans la course.

Plus encore, Joe Biden sait qu’il doit absolument l’emporter avec une marge confortable dans cet État du sud des États-Unis. Pour cela, il courtise les afro-américains, qui représentent 60 % de l'électorat démocrate local.

« Toute ma vie, je me suis impliqué dans la communauté noire, assure l'ancien vice-président de Barack Obama. Pour l’aider, nous devons créer des richesses et c’est pourquoi nous doublerons le montant d’argent disponible pour aider la création d’entreprises afin que les entrepreneurs noirs aient autant de succès que n’importe quel autre groupe dans le pays. »

Joe Biden s'est ensuite attaqué à la question du logement : « Je propose pour ceux qui veulent acquérir leur premier logement un crédit d’impôt de 15 000 dollars. » Le candidat à l'investiture démocrate promet aussi de lutter « contre ceux qui poussent à la gentrification des quartiers, car cela pousse les gens en dehors de leur quartier d’une manière qui n’a aucun sens. Actuellement, si vous habitez dans un quartier noir et que vous vivez dans exactement la même maison que celle d’une personne qui vit de l’autre côté de la rue dans un quartier blanc, elle vaudra beaucoup moins que celle du blanc. Pour exactement la même maison. On doit faire quelque chose contre cela. »

Interrompu par le présentateur du débat, Joe Biden n'a pas hésité à réagir : « Je sais que vous allez m’interrompre, mais je ne vais plus me taire maintenant, d'accord ? »

À lire aussi : Primaire démocrate: Sanders mise sur le Super Tuesday pour accroître son avance

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.