Accéder au contenu principal

États-Unis: l’appel à l’aide d’un commandant de porte-avions confronté au coronavirus

Près de 4000 marins composent l'équipage du  l’«USS Theodore Roosevelt».
Près de 4000 marins composent l'équipage du l’«USS Theodore Roosevelt». Paul L. ARCHER / US NAVY / AFP

Brett Crozier a adressé une lettre au commandement de l’US Navy demandant l’autorisation d’évacuer son équipage sur l’île de Guam, dans la partie ouest de l'océan Pacifique. Le Pentagone s'y refuse pour le moment.

Publicité

« Nous ne sommes pas en guerre. Il n’y a aucune raison que des marins meurent », a écrit le capitaine de vaisseau Brett Crozier, commandant l’USS Theodore Roosevelt, dans une lettre de quatre pages adressée au commandement de l’US Navy.

Pas d'évacuation 

Il implore le commandement de la Marine d'autoriser le placement en quarantaine à terre, de l'immense majorité des 4 000 membres d'équipage du porte-avions nucléaire. Et de laisser à bord que le personnel indispensable à la sécurité du navire et de son armement. Une décision risquée mais nécessaire, pense-t-il, face à la propagation incontrôlable du Covid-19.

Cette lettre, le secrétaire à la Défense des États-Unis avoue ne pas n'avoir lue en détail. Sur la chaîne CBS, Mark Esper a balayé toute idée d'évacuer le porte-avions, mis à quai à Guam dans le Pacifique.

Trois marins ont été testés positifs la semaine dernière, une centaine aujourd'hui. Et dans un espace limité, la distanciation sociale est impossible.

« Nous faisons parvenir au navire, à Guam, beaucoup de matériel et des renforts en personnel médical, a indiqué Mark Esper. Je suis heureux d'annoncer que personne n'est gravement malade. Nous essayons de contenir le virus, on envoie des tests pour savoir quelle proportion de l'équipage est infectée et puis, bien sûr, nous prenons d'autres mesures pour s'assurer que le navire soit prêt à continuer sa mission. »

Plus de 4 000 morts aux États-Unis 

La dernière escale de l'USS Theodore Roosevelt remonte au 4 mars dernier dans le port de Danang, au Vietnam. Le Pentagone soutient que ce pays n'avait que peu de cas de Covid-19 à l'époque, ce qui justifiait de ne pas annuler cette visite hautement stratégique.

Le nombre de décès dus à l'épidémie de coronavirus aux États-Unis a dépassé les 4 000, un chiffre multiplié par deux en trois jours, a annoncé ce mercredi l'Université américaine Johns Hopkins, dont les bilans font autorité.

La Maison Blanche a présenté ses projections : selon elle, la maladie devrait faire entre 100 000 et 240 000 morts aux États-Unis avec les restrictions actuelles, contre 1,5 à 2,2 millions sans aucune mesure.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.