Accéder au contenu principal

«Invasion déjouée» au Venezuela: 2 Américains inculpés, Silvercorp au coeur de l'affaire

L'opposant vénézuélien Juan Guaido en Colombie, le 20 janvier 2020.
L'opposant vénézuélien Juan Guaido en Colombie, le 20 janvier 2020. AFP Photo

Au Venezuela, l’opposition dirigée par Juan Guaidó est plus que jamais embarrassée. Une enquête du Washington Post révèle que plusieurs proches de Guaidó ont bien signé un contrat de 213 millions de dollars avec l’entreprise américaine SilverCorp. C’est cette entreprise qui a commandité la tentative d’intrusion maritime échouée le 3 mai dernier, qui a conduit à la mort de huit personnes et à l’arrestation de 31 autres, dont deux Nord-Américains.

Publicité

Avec notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille

Les révélations du Washington Post précipitent l’opposition au cœur d’une affaire dont elle se serait bien passé. En début de semaine, l’équipe de Juan Guaidó assurait n’avoir jamais eu de contact avec Jordan Goudreau, patron de Silvercorp USA. Sauf que l’enquête du journal américain prouve non seulement que des membres de l’opposition ont bel et bien signé un contrat mirobolant en octobre 2019 avec l’entreprise américaine de sécurité, mais en plus que Juan Guaidó était au courant.

Une honte, pour le ministre de la Communication du Venezuela Jorge Rodriguez : « Comment des êtres humains ont pu être capables de signer un papier qui ordonne l’assassinat du président de la République, qui ordonne l’assassinat de la majorité du haut commandement militaire et de hauts responsables politiques de la révolution bolivarienne, qui ordonne que les forces armées bolivariennes se soumettent à des militaires étrangers comme Jordan Goudreau ? Comment est-ce possible ? »

Ce qui est certain c’est que l’opposition n’est pas allée jusqu’au bout de l’opération. Inquiétée par les méthodes de Jordan Goudreau, elle a mis fin aux discussions dès le mois de novembre. Cela n’a pas empêché l’ancien soldat de continuer l’opération et de réclamer aujourd’hui à l’opposition 1,5 million de dollars qu’elle aurait dû lui payer en avance.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.