Accéder au contenu principal

John Ratcliffe, un ardent défenseur de Trump, à la tête du renseignement américain

L'élu républicain John Ratcliffe lors d'une audition devant le Sénat sur Capitol Hill à Washington, le 5 mai 2020.
L'élu républicain John Ratcliffe lors d'une audition devant le Sénat sur Capitol Hill à Washington, le 5 mai 2020. Andrew Harnik/Pool via REUTERS

La nomination de John Ratcliffe, représentant du Texas, au poste de directeur du renseignement national a été confirmée par le Sénat ce jeudi 21 mai, par 49 voix contre 44. Il va superviser les 17 agences de renseignement des États-Unis. Cette nomination tranche avec l’usage : ce poste clé est habituellement attribué à une personnalité apolitique, John Ratcliffe est pourtant un ardent défenseur du président.

Publicité

De notre correspondante à Washington,

« Tout ce qui intéresse John Ratcliffe, c’est de satisfaire le président, il se fiche absolument de la vérité » a pesté un sénateur démocrate pendant son audition. L’opposition dénonce une nomination purement politique et l’absence de compétences réelles du candidat choisi par Donald Trump.

John Ratcliffe siège depuis début 2019 à la Commission du renseignement de la Chambre, et c’est la seule ligne de son CV en rapport avec le poste qu’il va occuper. Les sénateurs républicains avaient d’ailleurs refusé de le soutenir lorsque Donald Trump avait voulu le nommer à ce même poste en 2019, il avait à l’époque retiré sa candidature.

John Ratcliffe s’est illustré pendant la procédure de destitution engagée par les démocrates par son soutien inconditionnel au président. Il a contribué à véhiculer dans les médias la thèse d’un complot mené contre Donald Trump par son prédécesseur et a évoqué la possibilité de poursuites criminelles contre Barack Obama. Mais il s’est engagé pendant son audition à rester impartial « je livrerai la vérité sans fard. Elle ne sera ombragée par personne » a-t-il assuré.  

À lire aussi : Donald Trump limoge le directeur du renseignement national

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.