Accéder au contenu principal

Au Pérou, le coronavirus se propage malgré le confinement

Les marchés publics sont devenus au Pérou de véritables foyers de contamination.
Les marchés publics sont devenus au Pérou de véritables foyers de contamination. REUTERS/Sebastian Castaneda

Le Pérou a enregistré cette semaine 28 000 nouvelles infections au Covid-19. La nation andine, qui compte désormais près de 110 000 cas confirmés de coronavirus et déplore plus de 3 100 décès, devient ainsi le deuxième pays le plus touché d'Amérique latine.

Publicité

Le gouvernement péruvien avait été parmi les premiers de la région à ordonner, le 16 mars dernier, un confinement général de la population. Le pays recensait alors à peine 86 cas. Deux mois plus tard, l'épidémie de nouveau coronavirus se propage de manière incontrôlée, jusqu'à faire du Pérou le deuxième pays le plus touché de la région derrière le Brésil.

Le premier facteur qui explique cette propagation fulgurante est l'incohérence des mesures prises par le gouvernement. Si les autorités péruviennes ont décrété très tôt un confinement général, elles n'ont dans un premier temps pas fermé les marchés publics qui se sont transformés en véritables foyers de contamination.

Sur un marché de fruits à Lima, la capitale, 86% des commerçants ont été testés positifs au Covid-19. Les banques constituent une autre source d'infection. Des foules s'étaient amassées devant les établissements bancaires pour retirer des bons d'aide d'urgence distribués par le gouvernement.

Le travail informel, qui représente 70% des activités au Pérou, est un autre facteur qui aggrave la propagation de l'épidémie. Des milliers de personnes bravent chaque jour l'ordre de confinement pour pouvoir nourrir leurs familles.

Enfin, par manque d'équipements de protection, les hôpitaux sont devenus à leur tour un terrain fertile pour le Covid-19. Plus de 640 médecins et au moins 1 200 infirmières ont contracté la maladie. Vendredi, le président Martin Vizcarra a annoncé la prolongation du confinement obligatoire jusqu'au 30 juin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.