Accéder au contenu principal

Coronavirus: le Pérou en quête désespérée d'oxygène

Lima, le 27 mai 2020.
Lima, le 27 mai 2020. REUTERS/Sebastian Castaneda

Deuxième pays d'Amérique latine le plus touché par l’épidémie de coronavirus (avec plus de 180.000 cas et près de 5.000 morts), le Pérou est actuellement confronté à une pénurie d'oxygène médical. Ce problème qui concernait jusqu'ici essentiellement la région de Loreto, en Amazonie péruvienne, touche aujourd'hui jusqu'aux hôpitaux de la capitale. Résultat, les familles des patients touchés par le Covid-19 sont obligées de s’en procurer par elles-mêmes, tandis que les prix des bouteilles d’oxygène flambent.

Publicité

« J’ai besoin d’une bouteille d’oxygène pour ma mère. Il n’y en a plus en location, donc je viens voir si je peux en acheter une ici »,  raconte cette jeune femme, à notre correspondante à Lima, Wyloën Munhoz-Boillot. Ils sont des centaines, comme elle, à se ruer dans les magasins spécialisés à Lima, à la recherche d’oxygène pour leurs proches atteints du coronavirus.

Car au Pérou, la situation est telle, que même les hôpitaux sont à court d’oxygène, devenu une denrée rare, comme l’explique ce commerçant. « Plus personne n’a d’oxygène. Moi je vends les bouteilles, mais sans la recharge, parce que les fournisseurs ne nous approvisionnent plus. »

Depuis le début de l’épidémie au Pérou, la demande en oxygène a augmenté de 40%. La pénurie a d'abord frappé les établissements de l'Amazonie péruvienne, puis a atteint la capitale Lima et le port de Callao, juste à côté, où vivent 10 des 33 millions de Péruviens.

Cette semaine, le Premier ministre Vicente Zeballos a annoncé que le Pérou avait atteint le maximum de sa capacité de production en oxygène médical. Mais cela reste insuffisant. Résultat, les prix ont été multiplié par 10, comme l’a constaté cette cliente désespérée. « La bouteille de 10 mètres cubes est à 1.300 euros et pour la remplir il faut compter 450 euros supplémentaires. Ils s’en mettent pleins les poches ! »

Pour faire face à cette situation, l’exécutif péruvien a publié ce jeudi ' juin un décret d’urgence faisant de l’oxygène une ressource stratégique pour la santé. Ce décret rend son utilisation médicale prioritaire sur les usages industriels. En parallèle, le gouvernement a également annoncé l’importation d’oxygène depuis les pays voisins.

À lire aussiL'Amérique latine, nouvel épicentre de l'épidémie de coronavirus

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.