Accéder au contenu principal

États-Unis: devant le Congrès, le frère de George Floyd réclame une réforme de la police

Philonise Floyd, le frère de George Floyd, témoigne devant la commission judiciaire de la Chambre des représentants, à Washington, le 10 juin 2020.
Philonise Floyd, le frère de George Floyd, témoigne devant la commission judiciaire de la Chambre des représentants, à Washington, le 10 juin 2020. POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Au lendemain des funérailles de l'Afro-Américain dont la mort a soulevé une vague d’indignation dans le pays, les élus réfléchissent à une réforme de la police. La commission judiciaire de la Chambre des représentants a convoqué une série de témoins pour appuyer une proposition de loi déposée par les démocrates. Premier à être entendu par les élus, Philonise Floyd, le frère de George Floyd.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

« La Nation demande et mérite des changements significatifs », a annoncé Jerrold Nadler en ouvrant les travaux de la commission. Les démocrates entendent réformer la police : ils ont déjà déposé un projet de loi. Et pour étayer leur réflexion, ils ont convoqué le frère de George Floyd.

« Peut-être qu’en vous parlant aujourd’hui, je peux m’assurer qu’il n’est pas mort en vain, a ainsi déclaré Philonise Floyd. M’assurer qu’il est plus qu’un nouveau visage sur un tee-shirt, qu’un nouveau nom sur une liste qui ne cesse de s’allonger. George faisait sans cesse des sacrifices pour notre famille, et il faisait des sacrifices pour des inconnus complets. Il était notre gentil géant. Sur la vidéo de son meurtre, il a appelé l’officier de police "Monsieur". L’homme qui lui a pris la vie, qui l’a asphyxié pendant huit minutes et quarante-six secondes, il l’appelait "Monsieur", tout en implorant pour sa vie. »

L’émotion du frère de George Floyd était palpable, et sa colère aussi : « Je ne peux pas vous dire quelle est la douleur que l’on ressent quand on regarde quelque chose comme cela. Quand vous regardez votre frère aîné que vous avez admiré toute votre vie mourir ! Mourir en appelant sa mère ! Je suis fatigué de cette douleur ! Je suis ici pour vous demander de faire cessez cela  ! Mettez un terme à cette douleur ! Mettez un terme à cette lassitude. »

Donald Trump accuse les démocrates de vouloir démanteler la police

De leur côté, les républicains ont invité la sœur d’un policier tué pendant les émeutes qui ont suivi la mort de George Floyd. « Qui va se souvenir de Patrick et de son héritage ? S’il vous plaît, n’oubliez pas le nom de mon frère Patrick », a-t-elle imploré, avant de trancher : « Ce serait ridicule de baisser le budget de la police ».

Si ce point ne figure pas dans le projet de loi porté par les démocrates, le président Donald Trump martèle que l’opposition veut démanteler les forces de l’ordre. Et c’est le message que veulent faire passer les républicains. Mais, contraints par la pression de l’opinion, ces derniers ont annoncé qu’ils réfléchissaient aussi à une réforme des pratiques de la police.

À écouter : Mort de George Floyd: pourquoi la mobilisation contre le racisme a pris une ampleur planétaire?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.