Accéder au contenu principal
Pérou / Culture

Susana Baca, une chanteuse afro-péruvienne au ministère de la Culture

La chanteuse Susana Baca à Lima, en septembre 2010.
La chanteuse Susana Baca à Lima, en septembre 2010. AFP PHOTO/CRIS BOURONCLE

C’est un tournant au Pérou. Pour la première fois depuis l’indépendance en 1820, un ministre noir arrive au gouvernement. Il s’agit d’une femme très connue dans son pays et à l’étranger, Susana Baca, une chanteuse, qui va prêter serment aujourd’hui comme ministre de la Culture. C’est une décision marquante du président Ollanta Humala. Qu’en disent les Péruviens d’origine africaine ? Est-ce important pour eux ?

Publicité

Avec notre correspondant régional, Eric Samson

C’est important pour les Péruviens d’origine africaine, d’autant plus que 2011 est l’année internationale des afro-descendants. C’est une façon de reconnaître l’importance d’une communauté, son apport depuis cinq siècles à l’histoire du pays, à sa culture, à sa gastronomie. Les Péruviens d’origine africaine ont été, et sont toujours, victimes d’un racisme insidieux, qui ne dit pas son nom. On ne sait même pas combien ils sont car il n’y a pas de statistiques ethniques.

En revanche, ce qu’une longue étude du Défenseur du peuple a montré il y a deux ans, c’est que les Péruviens noirs sont avec les indigènes parmi les plus pauvres et les plus marginalisés. Un seul exemple, seuls 2 % des Péruviens d’origine africaine font des études universitaires.

RFI : Ministre de la Culture, ce n’est tout de même pas un gros poste. Est-ce qu’on n’est pas seulement dans le symbole ?

Susana Baca, une chanteuse afro-péruvienne au ministère de la Culture

Sans doute mais c’est aussi une femme dont la voix porte loin et pas simplement parce qu’elle est une grande chanteuse qui a remporté en 2002 un Grammy latino. Cette femme de 67 ans n’a pas d’expérience politique, mais elle a promis de démocratiser l’accès à la culture, de placer la culture péruvienne sur la carte du monde, un peu comme l’est aujourd’hui la gastronomie du pays.

C’est en tout cas une femme dont le profil correspond bien à un axe central du programme et du discours du nouveau président Ollanta Humala, celui de l’inclusion sociale. Ce n’est pas nécessairement le cas de tous les ministres du nouveau gouvernement.

À voir, à écouter :

- L'émission de RFI Musiques du monde consacrée à Susana Baca

- Une vidéo sur le site Mondomix consacré aux musiques et cultures dans le monde

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.